A Montpellier, la Croix-Rouge française lance sa campagne

Depuis ce samedi matin et jusqu’au 30 mai, les volontaires de la Croix-Rouge à Montpellier partent à la rencontre du public pour parler de leurs activités et collecter des dons. Ce matin une dizaine de volontaires a parcouru les allées du marché des Arceaux.

Ce samedi, les bénévoles de la Croix-Rouge sont allés à la rencontre des Montpelliérains pour la quête annuelle - 22 mai 2021
Ce samedi, les bénévoles de la Croix-Rouge sont allés à la rencontre des Montpelliérains pour la quête annuelle - 22 mai 2021 © Emmanuel Pampuri

A la rencontre des donateurs mais aussi des bénéficiaires

Cela faisait près d’un an que les volontaires n’étaient pas allés à la rencontre des donateurs de la Croix-Rouge. Ce matin, sur le marché des Arceaux à Montpellier, une dizaine d’entre eux est allée au contact des Montpelliérains pour collecter des dons et parler de leurs activités : « L’atmosphère était très agréable, les personnes accueillantes et très enjoués, ça fait plaisir après plus d’un an de confinements successifs. Ce contact avec les donateurs mais aussi les bénéficiaires est très important, » confie Damien Robinet, le président de la Croix-Rouge à Montpellier. 

Besoins accrus par la crise du coronavirus

Pendant une semaine, les volontaires vont parcourir les rues de Montpellier pour cette quête annuelle. Une semaine cruciale pour la Croix-Rouge qui a vu son bénévolat d’urgence multiplié par 4 à cause de la crise du coronavirus. Alors que les principales activités génératrices de revenus ont été stoppées (boutiques solidaires, formations aux premiers secours, dispositifs de secours sur les événements) : 

Les confinements successifs ont engendré un surplus d’activités, il y a de plus en plus de bénéficiaires qui poussent la porte de la Croix-Rouge mais à côté de ça, toutes nos boutiques ont fermé donc cette année plus que les autres c’est nécessaire, voire crucial de collecter de l’argent pour répondre aux besoins

Damien Robinet, président de la Croix-Rouge à Montpellier

En France en 2020, les activités spécifiquement liées au Covid ont multiplié par 4 les heures de bénévolat d’urgence, passant de 186 000 heures en 2019 à 817 000 en 2020.

La quête annuelle permet de récolter des dons pour financer la distribution alimentaire, les maraudes, mais aussi la rénovation des locaux - 22 mai 2021
La quête annuelle permet de récolter des dons pour financer la distribution alimentaire, les maraudes, mais aussi la rénovation des locaux - 22 mai 2021 © Emmanuel Pampuri

"Donner en bas de chez vous, aider en bas de chez vous"

"Si vous donnez en bas de chez, vous aidez en bas de chez", nous dit le président de la Croix-Rouge à Montpellier, avant de poursuivre, "le principe de cette quête c’est qu’elle reste locale. Ce que nous récoltons à Montpellier par exemple ne part pas pour le national mais reste à Montpellier."

Cette quête annuelle permet à la Croix-Rouge de financer des dispositifs comme la distribution alimentaire, les maraudes, mais aussi la rénovation des locaux ou encore l’achat d’une ambulance.

Cette année, on pense que la quête va permettre de rénover nos locaux situés à côté du Jardin des Plantes, là où se trouve l’aide alimentaire.

Damien Robinet, président de la Croix-Rouge à Montpellier

A Montpellier, il existe d’autres locaux de la Croix-Rouge, au niveau de la rue de la Poésie, il y a la vestiboutique, la bagagerie et le centre informatique. Un centre d’hébergement pour les personnes sans domicile est situé près du quartier Boutonnet.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société finances économie vie associative