• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier, capitale nationale des Gilets jaunes : des incidents, des blessés et une fausse rumeur

450 CRS ont été déployés dans le centre-ville de Montpellier pour le 30ème jour de mobilisation des gilets jaunes - 8 juin 2019 / © France 3 LR - O.Boisson
450 CRS ont été déployés dans le centre-ville de Montpellier pour le 30ème jour de mobilisation des gilets jaunes - 8 juin 2019 / © France 3 LR - O.Boisson

Ce samedi, pour le 30ème épisode des gilets jaunes, Montpellier a été proclamée capitale nationale du mouvement. 2000 gilets jaunes ont défilé dans les rues de l'Ecusson. 10 personnes ont été blessées légèrement et contrairement à la rumeur circulant, aucun décès n’est à déplorer.

Par Joane Mériot

Pour le 30ème samedi de mobilisation, les gilets jaunes de toute la France se sont donnés rendez-vous à Montpellier. Au terme de cette journée, de nombreux incidents, une vingtaine de blessés, 19 interpellations et une fausse rumeur. On fait le point pour vous.

2000 manifestants 

Ce samedi, ils étaient près de 2000 manifestants à se retrouver à Montpellier, proclamée capitale nationale des gilets jaunes. Les manifestants ont répondu à un appel national à défiler lancé sur les réseaux sociaux. Le rendez-vous était donné à 10h place de la Comédie.

Aux alentours de midi, le cortège s'est dirigé vers la Préfecture et une demi heure plus tard, les premiers affrontements avaient lieu entre manifestants et forces de l'ordre.
 

Les manifestants les plus virulents ont envoyé des bombes agricoles, des pavés et des bouteilles en verre, les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes et de jets d'eau. 
 


Dans le centre-ville de Montpellier, et notamment cours Gambetta, le mobilier urbain a été dégradé par les différents affrontements.

 



450 CRS mobilisés et 400 fauteurs de troubles 

Pour ce samedi, un dispositif particulier avait été mis en place pour faire face aux manifestants, parmi lesquels 400 fauteurs de troubles. 5 compagnies de CRS, ce qui représente environ 450 CRS, ont été déployées dans le centre-ville de Montpellier, ainsi que deux lanceurs d'eau.
 
Des dizaines de CRS, dans le centre-ville de Montpellier pour le 30ème samedi de mobilisation des gilets jaunes - 8 juin 2019 / © France 3 LR - O.Boisson
Des dizaines de CRS, dans le centre-ville de Montpellier pour le 30ème samedi de mobilisation des gilets jaunes - 8 juin 2019 / © France 3 LR - O.Boisson
 

20 blessés et 19 interpellations 

A 18h30, il ne restait que 200 manifestants dans le centre-ville de Montpellier. 20 personnes ont été blessées légèrement, 9 parmi les forces de l'ordre et 4 parmi les manifestants, fort heureusement, aucun décès n'est à déplorer. 

19 manifestants ont été interpellés pour violences et outrages envers les forces de l'ordre.

Au terme de cette journée, la Préfecture de l'Hérault parle d'une violence d'un degré important : " On ne déplore aucun blessé grave malgré le degré de violence importants des manifestants venus chercher la confrontation.".

Une rumeur infondée 

Au cours de cette journée de manifestation, une rumeur a circulé sur les réseaux sociaux et dans les rangs des manifestants faisant état de personnes dans le coma et de décès parmi les manifestants. Cette rumeur est totalement fausse. Les blessés, même si certains ont été pris en charge par les pompiers, sont touchés légèrement.
 

Sur le même sujet

Feu de garrigue le long de l'autoroute A9

Les + Lus