Les agriculteurs en colère manifestent à Montpellier

Une opération escargot a été organisée ce matin à Montpellier par une centaine d'agriculteurs en colère - 8 octobre 2019 / © France 3 LR - L. Calmels
Une opération escargot a été organisée ce matin à Montpellier par une centaine d'agriculteurs en colère - 8 octobre 2019 / © France 3 LR - L. Calmels

Plusieurs centaines d’agriculteurs se sont rassemblés ce mardi 8 octobre dans les grandes villes de la région à Montpellier, Nîmes mais aussi Perpignan pour exprimer leur colère. Ils veulent se faire entendre sur la question des pesticides mais aussi sur les accords commerciaux.

Par Joane Mériot

Ils ont répondu à l’appel national lancé par la FNSEA (syndicat majoritaire) et les Jeunes agriculteurs. Plusieurs centaines d’agriculteurs se sont rassemblés ce matin dans les villes de Montpellier, Nîmes et Perpignan pour exprimer leur colère : opération escargot ou action symbolique, ils veulent montrer qu’aujourd’hui ils ne sentent plus respectés.
 

Opération escargot à Montpellier

 
Les manifestants ont répondu à l'appel des Jeunes agriculteurs et de la FDSEA - 8 octobre 2019 / © France 3 LR
Les manifestants ont répondu à l'appel des Jeunes agriculteurs et de la FDSEA - 8 octobre 2019 / © France 3 LR


Une centaine d’agriculteurs s’est rassemblée ce matin devant la chambre départementale de l’agriculture au Mas de Saporta à Lattes. Ils ont ensuite entamé une opération escargot vers France Agrimer à Montpellier.

L’agriculteur est souvent déconsidéré pour son métier alors qu’il nourrit trois fois par jour le citoyen, donc c’est quand même une personne importante, et on est souvent associé à quelque chose de mauvais, c’est-à-dire soit un agriculteur pollueur, soit un agriculteur qui ne s’occupe pas bien de ses bêtes, sauf que l’on est là aujourd’hui pour un dialogue et exprimer la communication positive que l’on a pour ce métier.
Camille Banton, Présidente Jeunes agriculteurs 34

A Perpignan : appel au soutien


Une cinquantaine de jeunes agriculteurs et vignerons se sont rassemblés ce matin à Perpignan, ils réclament du soutien en vers leur profession.

On nous demande de faire énormément d’efforts, on n’arrête pas de donner plus de réglementations aux agriculteurs français. Nous avons des produits de qualité et en permanence on fustige l’agriculture sur tous les niveaux. On ne peut plus accepter cette situation-là, on a besoin de soutien aujourd’hui et de montrer que les agriculteurs français produisent des produits de qualité.
- Bruno Vila, producteur de tomates

 

Les agriculteurs bloquent la circulation devant les locaux de la direction départementale des territoires et de la mer à Perpignan situés avenue Joffre - 8 octobre 2019 / © France 3 LR - O.Meyer
Les agriculteurs bloquent la circulation devant les locaux de la direction départementale des territoires et de la mer à Perpignan situés avenue Joffre - 8 octobre 2019 / © France 3 LR - O.Meyer

A Nîmes, des actions symboliques 


A Nîmes, les agriculteurs se sont rassemblés dès 8 heures ce matin devant la chambre de l'agriculture. Tout au long de la matinée, ils ont manifesté et exprimé leur colère. Ils ont notamment organisé une opération escargot et ont suivi un parcours bien défini. Ils se sont arrêtés devant certaines administrations, comme la sécurité sociale agricole, pour déverser des fruits pourris, des lisiers mais aussi des excréments. Une action symbolique pour montrer un manque de respect envers leur profession. 

L’agribashing ça suffit, je crois que l’agriculture française pour la 3ème année consécutive a été élue agriculture la plus durable du monde. On fait tous les efforts que l’on peut.
David Sève, Secrétaire FSDEA 30

A Nîmes, les agriculteurs ont déversé des fruits pourris devant certaines administrations - 8 octobre 2019 / © France 3 LR - Auriane Duffau
A Nîmes, les agriculteurs ont déversé des fruits pourris devant certaines administrations - 8 octobre 2019 / © France 3 LR - Auriane Duffau

Sur le même sujet

Les + Lus