Anticor 34 dénonce les 550.000 euros versés par la métropole de Montpellier en faveur du low cost aérien

illustration / © F3 LR
illustration / © F3 LR

Les compagnies aériennes low-cost sont-elles aidées dans leur implantation par des subventions ? A Montpellier, l'association Anticor qui lutte pour plus d'éthique en politique, le crie haut et fort. Ces aides sont versées officiellement pour la promotion touristique via des pubs sur internet.

Par Fabrice Dubault


Polémique autour d'une subvention de 550.000 euros de le métropole

Elle avait été suspendue en avril par Philippe Saurel, président de Montpellier métropole et maire de Montpellier, par mesure de précaution, puis elle a été finalement votée le 28 mai dernier en conseil de métropole. Il s'agit de 550.000 euros destinés à l'association de promotion des flux touristiques et économiques.

L'association Anticor 34 y voit une subvention déguisée, destinée aux compagnies aériennes à bas coûts.

L'objectif des collectivités locales est de financer des campagnes de publicité et de promotion touristique, sur internet notamment, pour le compte de compagnie low-cost et d'attirer des touristes.
L'ensemble des subventions pour Montpellier et l'Hérault se monte à environ 1,8 millions d'euros, par an, depuis 2010.

Le problème, c'est que le principal bénéficiaire est Ryanair. L'entreprise irlandaise reçoit 85% du budget de l'association de promotion des flux touristiques et économiques.

Ryanair, c'est 100.000 passagers par an qui transitent par Montpellier, sur un trafic global de plus de 6 millions de voyageurs. Mais les retombées économiques seraient énormes pour la région. C'est du moins ce que prétend une obscure étude, que ni l'aéroport, ni Anticor, ni nous même, n'avons pu examiner.

Ces aides sont illégales et surtout inutiles pour Anticor 34

L'association s'appuie sur des chiffres pour arriver à cette conclusion. Les compagnies non subventionnées transportent  près de 5 fois plus de passagers que les autres. Anticor dénonce donc un système Ryanair, qualifié de chantage de Ryanair envers les collectivités pour d'abord s'installer sur les aéroports régionaux puis y maintenir ensuite ses liaisons aériennes.

Anticor demande désormais au préfet de l'Hérault de saisir le tribunal administratif pour réclamer l'annulation de cette subvention.
L'association a également confié son rapport à la députée européenne Europe Ecologie Les Verts, Karima Delli. Elle devrait porter le débat devant la commission à Bruxelles, dans les prochains jours.

Montpellier : la subvention de la métropole fait polémique
Reportage F3 LR : D.Aldebert et B.De Tugny

 

Sur le même sujet

Les + Lus