Ce samedi 18 novembre 2023, la ministre de la Culture Rima Abdul Malak s'est rendue à Montpellier pour découvrir le programme culturel proposé par la commune, associée à la ville de Sète pour sa candidature au titre de Capitale européenne de la Culture 2028.

La dernière ligne droite est proche pour Montpellier et Sète. Le 13 décembre prochain, le nom de la commune française désignée Capitale européenne de la Culture 2028 sera annoncé.

Les deux villes de l'Hérault devront sortir leur épingle du jeu face aux autres communes finalistes : Rouen, Bourges et Clermont-Ferrand.

Dernière ligne droite

Montpellier a d'ailleurs été mise à l'épreuve ce samedi 18 novembre 2023, avec le déplacement de Rima Abdul Malak, ministre de la Culture. Les maires des deux communes ont ainsi pu exposer les grands axes de leur programme culturel. "Ici il se passe déjà beaucoup de choses, on a un territoire qui est engagé depuis toujours en faveur de la culture", affirme Michaël Delafosse, maire de Montpellier (PS). "Le projet que nous portons est généreux, tout le monde est uni autour de l'idée de culture. À l'heure des malheurs du monde (...) il faut qu'il y ait un petit endroit qui porte l'idée que la culture est un hymne à la liberté."

"Le projet que nous portons est généreux, tout le monde est uni autour de l'idée de culture."

Michaël Delafosse, maire de Montpellier (PS)

D'ici au 13 décembre, le territoire montpelliérain devra prouver à un jury de douze personnes - venues de Malte, de Lettonie, d'Espagne... - l'intérêt de leur candidature lors d'un grand oral prévu le 4 décembre.

Une tradition culturelle trop riche ?

Créer un lien entre l'Afrique et l'Europe, se mettre à hauteur des enfants, inclure les artistes en situation de handicap, intégrer un territoire rural de 154 communes à la vie culturelle... Des thématiques dont  Montpellier et Sète ont fait leur cheval de bataille pour cette candidature, avec une programmation riche, basée sur des appels à projet.

Une programmation riche certes... Mais peut-être un peu trop ? "En fait vous êtes déjà capitale européenne de la culture, c'est ça votre défaut et en même temps votre qualité", notait la ministre de la Culture ce samedi matin. "Il faut parvenir à raconter les fragilités sur lesquelles vous voulez travailler, montrer au jury l'effet transformant que ce titre va apporter."

"Il faut parvenir à raconter les fragilités sur lesquelles vous voulez travailler, montrer au jury l'effet transformant que ce titre va apporter."

Rima Abdul Malak, ministre de la Culture

Malgré la neutralité imposée par son statut de membre du jury, Rimza Abdul Malak adresse tout de même un conseil à Montpellier : mettre l'accent sur les liens tissés entre culture et habitants. "La culture ce n'est pas simplement aller voir un spectacle à 21 heures, c'est savoir l'intégrer à la vie de tous les jours."

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité