Un centre aéré et une maternelle vandalisés par 3 mineurs à Saint-Brès, près de Montpellier

Trois mineurs ont été arrêtés en flagant délit la nuit dernière, alors qu'ils étaient en train de cambrioler le centre de loisirs et l'école maternelle Les Péquelets, à Saint-Brès, près de Montpellier. Les jeunes ont également commis des actes de vandalisme.

Le centre aéré de Saint Brès, près de Montpellier, a été cambriolé et vandalisé dans la nuit de jeudi à vendrdi27.12.19
Le centre aéré de Saint Brès, près de Montpellier, a été cambriolé et vandalisé dans la nuit de jeudi à vendrdi27.12.19 © I.Bris/FTV
Le centre de loisirs "le pays des étoiles" et l’école maternelle "les Péquelets" situés au centre de Saint-Brès, entre Montpellier et Lunel, ont été visités en pleine nuit par trois jeunes âgés d'une quinzaine d'années. 

Avant d'embarquer des ordinateurs et une télévision, ils ont pris le temps de vandaliser les lieux, arrosant volontairement d'autres ordinateurs et des photocopieurs au jet d'eau, vidant plusieurs extincteurs, renversant tables et chaises. 
 
Ces deux ordinateurs, situés dans un bureau du centre aéré de Saint-Brès, sont probablement fichus : ils ont été volontairement arrosés au jet d'eau, à tel point que le bois des bureaux qui les supportent ont gonflé.
Ces deux ordinateurs, situés dans un bureau du centre aéré de Saint-Brès, sont probablement fichus : ils ont été volontairement arrosés au jet d'eau, à tel point que le bois des bureaux qui les supportent ont gonflé. © IB/FTV

Alarmes arrachées


L'alarme a retenti mais les jeunes cambrioleurs ont arraché les boitiers pour les faire taire, comme le montre Laurent Jaoul, le maire de Saint-Brès : 
 
Plusieurs alarmes du centre aéré ont été arrachées des murs lors du cambriolage dans le centre aéré de Saint Brès.
Plusieurs alarmes du centre aéré ont été arrachées des murs lors du cambriolage dans le centre aéré de Saint Brès. © I.B/FTV

Un voisin appelle les gendarmes

Ayant aperçu le va et vient des jeunes qui ont fait plusieurs voyages pour embarquer les ordinateurs et la télé, un voisin a donné l'alerte.

Les gendarmes de la brigade de Castries et ceux du peloton de surveillance et d’intervention Lunel les ont cueillis sur place, vers minuit et demi.

Il s'agit de trois mineurs de 15 ans, l'un vit à Saint Brès, les deux autres viennent de la commune voisine de Baillargues : tous ont été placé sont en garde à vue, à la gendarmerie de Castries avant d'être rendus à leur familles dans la nuit.

Ils sont à nouveau entendus depuis 9 h30 ce vendredi matin à la gendarmerie. Le parquet des mineurs de Montpellier devrait ensuite prendre le relais et statuer sur les suites à réserver à cette affaire.

 

Important préjudice


Le montant des dégâts dans le centre de loisirs et l’école maternelle n'est pas encore définitif mais il tournerait entre 20 à 30 mille euros.

Des portes et des fenêtres ont été forcées, des bureaux inondés, les réfrigérateurs de la cantine pillés. 

Je suis écoeuré et furieux, ces actes de vandalisme sont particulièrement choquants car ce sont des jeunes qui s'en prennent à l'école ! a déclaré Laurent Jaoul, le maire de Saint-Brès.
 

Les jeunes se sont amusés à vider les réfrigérateurs du centre aéré et à disperser les dosettes de confiture devant la porte d'entrée, à Saint-Brès.
Les jeunes se sont amusés à vider les réfrigérateurs du centre aéré et à disperser les dosettes de confiture devant la porte d'entrée, à Saint-Brès. © IB/FTV

Opérationnel pour la rentrée

Dès cinq heures du matin, des membres du personnel municipal ont été appelés sur place pour commencer le nettoyage.

Tout le matériel qui a pu l'être a été lavé, séché et rangé. 
 
Les employées municipaux se sont levés à l'aube pour nettoyer les dégâts et ranger le matériel renversé dans la cantine du centre aéré de Saint-Brès.
Les employées municipaux se sont levés à l'aube pour nettoyer les dégâts et ranger le matériel renversé dans la cantine du centre aéré de Saint-Brès. © IB/FTV

Reste encore à évaluer les dégats au niveau de l'informatique dans l'école maternelle située juste en face du centre aéré communal, qui lui aussi, est fermé pendant les vacances de Noël.

Les gendarmes doivent revenir sur place dans la journée pour poursuivre leur enquête.

A priori, ce cambriolage et ces actes de vandalisme n'auront aucune incidence sur la rentrée scolaire : le maire promet que tout sera opérationnel pour le lundi 6 janvier.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité faits divers éducation