VIDEO. Journée noire sur la route, les vacanciers prennent leur mal en patience... ou tentent les routes départementales

Publié le Mis à jour le

Bison Futé voyait noir ce samedi 6 août 2022 dans le Sud-Est. Pour que la route des vacances soit tout de même agréable, plusieurs options : de la bonne musique, des enfants sages ou bien, choisir un autre itinéraire ! On a testé pour vous le réseau secondaire.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Regarder les vastes champs par la fenêtre, rouler les cheveux dans le vent d'une vitre baissée... Un luxe impossible à savourer dans les longues heures d'attente des bouchons !

Ce samedi 6 août 2022, les aoûtiens viennent remplacer les juillettistes sur le littoral méditerranéen. Un chassé-croisé qui porte bien son nom ! Ce midi, le pic des embouteillage a été atteint avec plus de 1 000 kilomètres de bouchons sur l'ensemble de l'Hexagone.

90 km de bouchons sur l'A9

Les Français viennent bien sûr profiter du soleil du Sud, mais en attendant d'enfiler le maillot, sur les routes, ça coince ! Sur la Languedocienne, les temps de trajet ont largement augmenté en début d'après-midi : comptez un peu plus de trois heures pour faire Orange-Narbonne au lieu d'une heure et demie habituellement. Pour venir de Lyon, il faut 4 h 45 sur l'A7.

Les autres portions très fréquentées se situent entre Nîmes et Montpellier, entre Montpellier et Narbonne ou encore entre Narbonne et l'Espagne.

Direction les départementales 

Pour tenter de raccourcir le temps de trajet pour aller en vacances, une autre option est de changer d'itinéraire.

Car oui, toutes les routes mènent aux vacances, même les départementales ! Une équipe de la rédaction a même testé le chemin, regardez :

durée de la vidéo : 01min 41
On a testé pour vous les routes départementales pour éviter les bouchons ©FTV Occitanie

6 heures pour un Lyon-Montpellier 

Mauvaise nouvelle, sur le réseau secondaire aussi il faut s'armer de patience. Bien que le paysage qui défile par la fenêtre soit agréable, pour faire Lyon-Montpellier, il faut tout de même compter presque 6 heures de route via la D86 ou la D538.

Entre Narbonne et Montpellier, le temps de trajet est multiplié par deux sur les routes départementales par rapport au temps habituel sur l'autoroute. Mais avec les bouchons, cela revient finalement au même : deux heures de trajet avec ou sans joli paysage.

Bison Futé recommandait tout de même d'éviter l'autoroute jusqu'à 18 heures ce samedi.