Collège d’Olargues : les parents d’élèves restent mobilisés

Les parents d'élèves restent mobilisés et espèrent que leur revendication sera entendue - 13 septembre 2017 / © France 3 LR
Les parents d'élèves restent mobilisés et espèrent que leur revendication sera entendue - 13 septembre 2017 / © France 3 LR

Les élèves du collège d’Olargues ont fait leur rentrée ce lundi avec une semaine de retard à cause des problèmes d’emplois du temps. Mais les soucis ne sont pas finis pour les parents d’élèves qui réclament l’ouverture d’une deuxième classe de cinquième pour les élèves en difficulté.

Par JM

Les 320 collégiens d’Olargues ont enfin pu faire leur rentrée ce lundi avec une semaine de retard. Cette rentrée chaotique n’a pas apaisé les tensions entre le corps enseignants et la direction de l’établissement. Les parents restent mobilisés, ils réclament l’ouverture d’une classe de cinquième pour les élèves en difficulté.

A la rentrée, les parents d’élèves ont découvert avec stupéfaction que les trente enfants se retrouvaient dans la même classe, une des élèves devrait être scolarisée en SEGPA. 

Le collège d'Olargues a en effet la particularité d'inclure dans ses classes des élèves en difficultés et en situation de handicap. Une mesure destinée à aider au développement des territoires de montagne, mais remise en cause par le regroupement en une seule classe qui ne permettra pas aux enseignants de prendre tous les élèves en compte.

Les parents d’élèves ont alors organisé un pique-nique revendicatif ce mercredi midi avec les élus et les enseignants.

Le reportage de Luc Calmels et Enrique Garibaldi

Collège d’Olargues : les parents d’élèves restent mobilisés
Les élèves du collège d’Olargues ont fait leur rentrée ce lundi avec une semaine de retard à cause des problèmes d’emplois du temps. Mais les soucis ne sont pas finis pour les parents d’élèves qui réclament l’ouverture d’une deuxième classe de cinquième pour les élèves en difficulté. - France 3 LR - Luc Calmels et Enrique Garibaldi


Aujourd'hui, la communauté scolaire attend impatiemment le résultat de l'audit de l'inspection académique et réclament toujours la mise sous tutelle de l'établissement.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Montpellier : le Camion du coeur, plus qu'un repas, un réconfort

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne