Coronavirus : 3.500 étudiants confinés dans les chambres des cités universitaires de Montpellier, Nîmes et Perpignan

Montpellier - la Cité universitaire de la voie domitienne - mars 2020. / © F3 LR
Montpellier - la Cité universitaire de la voie domitienne - mars 2020. / © F3 LR

Les étudiants isolés sont encore nombreux en cité universitaire. En Languedoc-Roussillon, ils sont 3.500 bloqués et confinés dans leur chambre, la majorité à Montpellier. Parmi eux, beaucoup de jeunes étrangers. Le CROUS se mobilise pour les aider à passer cette crise sanitaire sans précédent.

Par Fabrice Dubault


Le silence des couloirs de la Cité universitaire de la voie domitienne fait penser aux vacances. Et pourtant...
Sur les 1.000 étudiants que compte ce site du centre-ville de Montpellier, 400 sont encore présents. Ils n'ont pas pu rejoindre leur famille.

Ces jeunes, souvent étrangers et/ou en Erasmus, se retrouvent bloqués dans leur petite chambre H 24. Un quotidien difficile sur la durée.
 

Avec son téléphone à la main, Pathé, étudiant sénagalais, nous fait visiter sa chambre avant de répondre à nos questions au pied de son immeuble.
 

On mange, on dort et on discute avec la famille via internet et c'est tout ! Mais là-bas, ça va pas se gérer comme ici...


Dans la cuisine collective, Yasid, étudiant togolais en économie fait la vaisselle. Il ne croisera personne de toute la journée, à par notre équipe, mesure de sécurité sanitaire oblige.
 

C'est long, toute la journée à attendre !


Pour éviter l'isolement total et lutter contre la solitude, les réseaux sociaux sont une solution...
 

Imrale : on a créé un groupe sur Snap, des gens qui résident ici actuellement et on tchat...


Si la cité est plutôt agréable en ce début de printemps, beaucoup d'installations ne sont plus accessibles comme les terrains de sport.
 

C'est trop dangereux avec le coronavirus, on a tout fermé, tous les accès.


Ces jeunes étudiantes viennent de faire des courses en ligne. Un moment de convivialité... en attendant de rejoindre leurs chambres et d'appeler leur famille.
 

Fagueye : on est loin des parents, c'est compliqué pour nous et on a jamais vécu ça. Alors on reste beaucoup dans notre chambre et un peu dehors.


Santé, sport, vie quotidienne, la direction du CROUS a décidé d'accompagner par tout les moyens ces étudiants confinés dans les différentes cités.
 

Pour l'instant ça va. Mais avec la durée du confinement, moralement cela sera de plus en plus dur pour eux" avoue la directrice de la Cité universitaire.

 

Un camion chargé de produits frais vient de faire son entrée... Des volontaires des restos universitaires approvisionnent la Cité de la voie dominitienne. Une animation dans une journée bien terne, l'occasion aussi de parler un peu et d'améliorer son alimentation ordinaire avec des produits frais.

Ainsi va la vie au jour le jour, pour les 3.500 étudiants confinés dans les chambres des cités universitaires du Languedoc-Roussillon.

Plus d'infos sur le service social du CROUS.
Plus d'infos CROUS culture et sport.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus