Coronavirus : à Montpellier, Philippe Saurel annonce une aide de 50 millions d'euros à l'économie locale

50 millions d'euros débloqués pour les commerçants, artisans et associations de la Métropole. C'est la deuxième phase du plan de soutien annoncé par le maire de Montpellier :  20 millions aux entreprises chaque trimestre et 30 millions aux associations pour limiter l'impact du coronavirus.

La place de la Comédie déserte et tous les commerces fermés ce dimanche pascal.
La place de la Comédie déserte et tous les commerces fermés ce dimanche pascal. © Hugo Laridon/F3LR
Au début du confinement, le président de Montpellier Méditerranée Métropole avait déjà annoncé le déblocage d'un million d'euros. Double objectif : monter une cellule de soutien et d’accompagnement pour relayer tous les dispositifs économiques en temps réel  et créer un observatoire économique afin de diagnostiquer l’impact de la crise sur l' économie du grand Montpellier et à terme élaborer un plan de relance adapté.

Cette semaine, c'est une somme beaucoup plus conséquente de 20 millions d'euros que Philippe Saurel s'engage à financer tous les trimestres pour aider les artisans, commerçants plus une aide globale de 30 millions d'euros pour les associations également fortement impactées par le coronavirus et le confinement.
 

Le président de la Métropole s'adresse directement aux habitants du grand Montpellier

 

Compte tenu du confinement, aucune conférence de presse n'a pu se tenir pour faire le point mais Philippe Saurel a tenu a enregistrer une vidéo via les réseaux sociaux afin de rassurer les acteurs économiques et plus généralement les administrés sur l'engagement de la Métropole de Montpellier :


7 mesures financières

Sans rentrer dans le détail des conditions pour bénéficier des aides, 7 mesures principales sont listées :

 1) Des exonérations pour l’économie de proximité, pour un trimestre éventuellement reconductible (et remboursement des versements effectués).
Coût pour la Ville et la Métropole : 1 million d'euros 
Cela concerne les redevances, sur un trimestre éventuellement reconductible pour:
- Terrasses et étalages,
- Halles (pour les étaliers qui n’ont pas pu ouvrir),
- Marchés de plein air, marchés thématiques,
- Concessions commerciales de la Ville,

Cela concerne aussi l'exonération pendant la durée de confinement de la taxe d’occupation du domaine public par les chantiers.
Au total, ce seront 2000 bénéficiaires : commerçants, artisans, producteurs.


2) Exonérations des loyers pour les entreprises hébergées dans le patrimoine communautaire (SERM, SA3M, ACM, MIN, Ville, Montpellier Méditerranée Métropole)
Coût pour la Ville et la Métropole : 2 millions d'euros pour un trimestre reconductible.
Au total, ce seront 200 bénéficiaires : TPE, PME, startups, commerçants qui n’ont pu exercer leur activité (hors succursales d’enseignes nationales et internationales).


3) Report du paiement de la taxe de séjour pour les hôteliers.


4) Création d'un fonds de soutien mensuel pour la prise en charge des loyers professionnels jusqu’à 500 euros pour le mois d’avril.
Coût pour la Ville et la Métropole : 5 millions d'euros par mois, soit 15 millions d'euros par trimestre reconductible.
Plus de 10 000 entreprises potentiellement éligibles : indépendants, autoentrepreneurs, commerçants, TPE entre 0 et 10 salariés.

( Pour le détail des modalités, les entreprises pourront faire la demande sur le site www.entreprendre-montpellier.fr à partir du 20 avril.)

5) Renforcement des actions et du soutien pour les associations et les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) qui travaillent au quotidien pour l’aide à la création, à l’insertion professionnelle des jeunes et des personnes éloignées de l’emploi.
Coût pour la Ville et la Métropole : 450 000 euros par trimestre reconductible.

6) Et plus généralement un soutien aux associations.
Coût pour la Ville et la Métropole : 30 millions d'euros pour l'année 2020.
Cela concerne le maintien des subventions aux organismes et associations dans le domaine de la culture, du sport, de l’évènementiel, plus des mesures spécifiques de soutien aux associations d’éducation populaire prestataires de la Ville et aux crèches associatives.

7) Enfin plusieurs mesures concernant la commande publique. Philippe Saurel promet l'accélération des délais de paiement et qu'il n'y aura aucune pénalité de retard pour les marchés publics liés à la crise actuelle. Il pourra même y avoir une augmentation des avances faites sur les marchés publics.

Le président de Montpellier Méditerranée Métropole promet une troisième salve de mesures très prochainement.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société emploi économie entreprises philippe saurel politique