Covid 19 : les tests nécessaires pour venir de pays hors Europe en avion à Montpellier

Publié le Mis à jour le
Écrit par Armelle Goyon avec Daniel De Barros
Un avion de la compagnie AIr Arabia sur le tarmac de l aéroport de Montpellier
Un avion de la compagnie AIr Arabia sur le tarmac de l aéroport de Montpellier © MAXPPP

Le gouvernement a annoncé hier de nouvelles mesures et tests pour les passagers en provenance de pays hors Espace Shengen. Chaque semaine, une quinzaine d'avions arrivent à l'aéroport de Montpellier en provenance de pays hors Europe. Quels contraintes sanitaires pour atterrir à Montpellier ? 

14h50 :  le vol Air Arabia en provenance de Nador au Maroc atterrit sur le tarmac de l'aéroport de Montpellier. A son bord, 126 passagers. Les passagers en provenance du Maroc, de la Tunisie ou d'Algérie, sont soumis à un contrôle sanitaire. Dans la zone internationale, chaque voyageur doit présenter un certificat de test Covid négatif. Le contrôle sanitaire se fait grâce à un dispositif bien huilé. 

"Ce dispositif consiste à vérifier la conformité des tests que les passagers doivent présenter au niveau des postes de douane, " explique  le Commandant Jean-Baptiste Treilhe, chef du  service opérations SDIS 34. " En cas de doute sur l'authenticité ou sur le délai du test, le passager sera orienté vers les services des sapeurs-pompiers pour la prise en charge administrative, le prélèvement pour le test, la zone d'analyse et la restitution des analyses. "

Des tests sur place 

Dans la file, les passagers se plient de bonne grâce à ce passage obligé. " On a fait les tests pour voyager, tout s'est bien passé, tout nickel ! " confie ce ressortissant du Maroc. Première alerte au comptoir de la douane. Une jeune femme n'a pas d'attestation. Mais tout rentre vite dans l'ordre. " J'avais perdu mon attestation mais je l'ai retrouvée au dernier moment ! " confie-t-elle. 

Peu après, un autre passager se présente, lui aussi sans attestation. Pour lui, ce sera un test antigénique. Un prélèvement et 15 minutes plus tard, la réponse tombe : " Le résultat pour cette personne est négatif , donc je remplis un formulaire qui va partir à l'ARS qui stipule que cette personne a été testée négative. Et je vais donner un double à cette personne afin qu'elle puisse circuler sur le territoire."  explique Stéphanie Zamengo, infirmière sapeur-pompier.

Depuis le début de ces contrôles en novembre dernier, seules 4 personnes ont été contrôlées positives au coronavirus à l'aéroport de Montpellier 

De nouvelles mesures sanitaires 

L'aéroport de Montpellier -Méditérranée propose des vols au départ et à l'arrivée de 3 pays hors Europe : le Maroc (Nador, Fès, Marrakech et Casablanca), l'Algérie (Oran et Alger) et la Tunisie (Tunis et Djerba). Des vols désormais soumis à diverses conditions et tests pour entrer sur le territoire Français.

Nous allons durcir fortement les conditions d’entrée sur le territoire national et renforcer les contrôles aux frontières.

Olivier Véran , ministre de la Santé

A compter de lundi, tous les voyageurs qui souhaitent venir en France, en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne, devront effectuer un test avant de partir. Il faudra présenter un test négatif pour embarquer dans un avion ou un bateau. De plus, les personnes concernées devront s'engager sur l'honneur à s’isoler pendant 7 jours une fois arrivées en France, puis à refaire un deuxième test PCR à l’issue.

Pour les rares pays où il n’est pas possible de réaliser un test sur place, un laissez-passer consulaire pourra être accordé par les ambassades de France, pour motif impérieux. La personne se fera tester à son arrivée en France et sera contrainte de s’isoler 7 jours dans un hôtel désigné par l'Etat.

Pour les déplacements en provenance d’un pays de l’Union européenne, et notamment des pays comme l’Irlande ou le Danemark affrontés à une situation épidémique difficile, les ministres travailleront à l’élaboration d’un cadre de coordination en vue du prochain Conseil européen du 21 janvier. Ce cadre devra évidemment prévoir des exceptions concernant les frontaliers, les transporteurs routiers ou encore les agents des compagnies de transport, dans le cadre de protocoles sanitaires spécifiques.

 Pour les territoires d’outre-mer , la Guyane, et à travers elle, les Antilles, doivent être le plus possible protégées du variant à risque qui circule en Amazonie : le préfet prendra des mesures de restriction adaptées aux circonstances locales, le contrôle des frontières sera renforcé et des tests négatifs seront exigés pour rejoindre les Antilles et la Métropole, comme c'est déjà exigé dans l'autre sens. 

De la même manière que pour la Guyane, des tests négatifs seront exigés pour les vols en provenance de Mayotte ou de la Réunion vers la métropole.

Des mesures d'urgence ont été prises dès le week-end dernier, pour tester en doublon à l'arrivée des Comores, et pour restreindre les déplacements à risque.

Couvre-feu : le gouvernement a indiqué que le billet d’avion fixant une heure d’arrivée ou de départ après 18h "vaudra dérogation". Il est donc impératif de ne pas vous séparer de votre titre de transport en rejoignant ou en quittant votre aéroport et d’instruire le formulaire d’attestation de dérogation mis à votre disposition par les services de l’Etat. 

L’ensemble de ces mesures prendront effet à partir de ce lundi 18 janvier 2021. 


 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.