Covid et couvre-feu à Montpellier : le casse-tête de la contrainte horaire pour le monde de la culture

Avec une métropole de Montpellier sous couvre-feu pour lutter contre la Covid-19, le monde du spectacle doit s'adapter d'urgence et revoir ses horaires sous peine d'annulation. C'est le cas du CineMed qui démarre ce vendredi et de Montpellier Danse dont la 40e édition, reportée, a lieu en ce moment.
La programmation de l'édition 2020 du festival Cinémed de Montpellier est bousculée par la Covid-19
La programmation de l'édition 2020 du festival Cinémed de Montpellier est bousculée par la Covid-19 © Nicolas Chatail, France 3 Occitanie
Il n'y aura pas d'exception pour le monde de la culture : le couvre-feu qui doit entrer en vigueur à minuit cette nuit dans la métropole de Montpellier et 7 autres communes de l'Hérault s'appliquera aussi aux spectacles, festivals et projections. Le Premier ministre Jean Castex a mis les choses au point ce matin :
 

Si vous commencez à multiplier les exemptions, à dire "pour tel secteur d'activité, ça ne sera pas 21 heures, ça sera  22 heures, pour les autres ça sera 22 heures 30, pour les autres ça sera 23 heures", on ne va pas s'en sortir. Pour que des règles soient comprises, acceptées, il faut qu'elles soient les mêmes pour tous.

Jean Castex, Premier ministre

La veille, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot avait plaidé pour un assouplissement en faveur des cinémas et des salles de spectacles, contrairement au ministre de l'Economie Bruno Le Maire qui y était opposé. Le chef du gouvernement a donc mis fin au débat. Une intransigeance face à laquelle le monde de la culture va devoir s'adapter.

Amertume et soirée à l'eau au Festival de Thau

Encore faut-il que ce soit possible. Dès jeudi soir, le Festival de Thau (Hérault) a jeté l'éponge concernant les événements prévus ce weekend, précisant dans un communiqué amer :

Nous venons de recevoir l'avis défavorable de la Préfecture de l'Hérault pour la tenue du Festival de Thau ce weekend à Montbazin, compte tenu de l'évolution de la situation sanitaire dans notre région. Le concert de David Walters programmé ce vendredi est donc annulé, tout comme l'ensemble du programme de ce weekend. C'est un nouveau coup dur pour le festival, les artistes, les techniciens, les salariés, les bénévoles et bien sûr vous, cher public, bref, pour nous tous qui vivons de la culture et nous nourrissons de la musique pour vibrer et partager. Nous avions pourtant tout préparé pour vous accueillir dans les meilleures conditions possibles, vu le contexte actuel, mais cela n'aura pas suffi.

Communiqué de l'équipe du Festival de Thau

Pour son 30ème anniversaire, le Festival de Thau, contraint de reporter à l'automne sa programmation printanière compte tenu de la crise sanitaire, avait dû se réinventer. Démarrée le 26 septembre avec une annulation due à la pluie, cette édition 2020 se révèle donc très compliquée pour l'équipe. Elle doit s'achever le 28 novembre prochain.

Pas d'écran noir pour CineMed

Depuis l'annonce de l'instauration du couvre-feu, l'équipe du festival du cinéma méditerranéen CineMed est pendue au téléphone. Il faut repenser un programme qui a été construit un an plus tôt. Les séances censées se terminer après 21 heures doivent être déplacées.  

Des séances avancées à 9 heures du matin

Un vrai jeu de dominos, car il faut avancer l'ensemble des projections de la journée, comme l'explique Christophe Leparc, le directeur du 42ème Festival CineMed de Montpellier :

J'ai bon espoir qu'on sauve à peu près toute la programmation parce qu'on considère que les festivaliers vont avoir envie de venir plus tôt. Donc avant, on commençait les séances à 10 heures ou 10 heures 30; il est fort possible qu'on les commence à 9 heures du matin.

Christophe Leparc, directeur du 42ème Festival CineMed de Montpellier

durée de la vidéo: 01 min 58
Covid et couvre-feu à Montpellier : rideau à 21 heures pour la culture ©France 3 Occitanie


Des projections mais pas de buvette

Le public devra donc se lever un peu plus tôt. Mais même avec une programmation largement maintenue, cette édition ne sera pas vraiment comme les autres, selon le fondateur du festival Henri Talvat :

Ce ne sera pas idéal, parce qu'il n'y aura plus de bar, de lieu de convivialité, tout va se passer dans les salles, avec des normes sanitaires très strictes que nous allons respecter.

Henri Talvat, fondateur du festival CineMed de Montpellier

Montpellier Danse pointe à 19 heures

Même fatalisme au festival Montpellier Danse dont la 40ème édition prévue au printemps a été reportée et qui se tient donc en ce moment. 75% des créations sont maintenues et pendant le couvre-feu, seuls 7 spectacles vont être avancés sur les 12 prévus. Jean-Paul Montanari, son directeur et fondateur, détaille :

On va avertir le public que le spectacle est avancé à 19 heures. Il dure une heure: à 20 heures, tous dehors et à 21 heures, tout le monde est à la maison ! Ce n'est pas très compliqué à faire, d'autant plus que nous travaillons de toute façon déjà avec des demi-jauges donc il s'agit d'avertir des moitiés de salles, d'une certaine manière.

Jean-Paul Montanari, directeur de Montpellier Danse

3% des emplois français sont culturels

Montpellier Danse devrait s'en sortir à moindres frais. En revanche, le SYNDEAC (Syndicat des Entreprises Artistiques et Culturelles) est très inquiet : programmer des spectacles plus tôt ne sauvera pas le secteur, qui réclame d'urgence un comité interministériel pour sauver les emplois, qui représentent 3 % de ceux de l’ensemble de l’économie française selon l'INSEE.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société culture spectacle vivant danse cinemed cinéma économie emploi festival événements sorties et loisirs musique théâtre