Décastar de Talence : le Montpelliérain Kevin Mayer retrouve le lieu de son exploit

Publié le Mis à jour le
Écrit par RD

Kevin Mayer participe les 22 et 23 juin au Décastar de Talence, en Gironde. L'un des plus importants rendez-vous au monde pour les épreuves combinées, celui-là même qui l’a vu battre le record du monde du décathlon l’année dernière.
 

Samedi 22 et dimanche 23 juin, Kevin Mayer est en Gironde pour participer au Décastar de Talence. Une simple étape dans le cadre de sa préparation pour les Mondiaux de Doha, qui auront lieu du 27 septembre au 6 octobre, mais à la saveur particulière pour le Montpelliérain : c’est là qu’il a battu le record du monde de décathlon, le 16 septembre 2018, entrant ainsi dans la légende de l’athlétisme.
 

Si cette fois l’objectif est plus simplement de rester en forme avant les Championnats du monde, l’athlète de 27 ans pouvait difficilement manquer le rendez-vous, exceptionnellement avancé cette année en raison de l'organisation tardive des Mondiaux pour éviter les fortes chaleurs du Qatar.

"J'y ai retrouvé la trace d'une certaine souffrance, d'une montagne russe d'émotions, expliquait Kevin Mayer après une reconnaissance du stade de Thouars jeudi. J'ai partagé quelque chose de fort avec le public l'année dernière, c'était électrique et ce sera sympa de le retrouver."

   

Doha en ligne de mire


Pas question toutefois de trop se dépenser, encore moins de se blesser. La priorité, c’est Doha, a prévenu le champion du monde en titre :
 

Si j'ai le moindre truc qui ne va pas ou la moindre fatigue, je ne ferai que quelques épreuves pour m'éclater. Il ne faut prendre aucun risque.


Le dernier décathlon disputé en entier par Mayer remonte justement au Décastar 2018 et le natif d'Argenteuil a depuis poursuivi un programme à la carte. Samedi, Kéké la braise a bien débuté son décathlon, en retrait toutefois sur son record du monde : il a d’abord réalisé 10’’60 au 100m (contre 10’’55 en 2018), puis 7,55 à la longueur (contre 7,80 en 2018), après deux essais mordus.