Exercice d'attaque terroriste à la gare TGV Sud de France à Montpellier

La nouvelle gare TGV Montpellier - Sud de France, théâtre d'un exercice antiterroriste ce mardi. Plus de 300 personnes mobilisées, la police, le RAID mais aussi le CHU, les pompiers de l'Hérault et de nombreux étudiants pour jouer les victimes. C'est le 2e exercice de cet ampleur dans l'Hérault.

Exercice antiterroriste à Montpellier


13h30, ce mardi, une explosion retentie, la simulation commence.

Plusieurs terroristes tirent sur la foule et investissent la gare. La panique s'empare des usagers-comédiens.

Les forces de l'ordre interviennent le plus vite possible.
Leur objectif, neutraliser les ennemis, avant d'évacuer les victimes.

Après une heure d'affrontement, le dernier terroriste est mis hors d'état de nuire grâce à la coordination de tous les services de sécurité et de secours de l'Etat.

Des simulations toujours plus réalistes


Le personnel soignant est mobilisé à l'extérieur de la gare pour secourir et identifier les victimes.
Pour eux, c'est un exercice indispensable pour apprendre à gérer le stress d'une situation inédite, hors de l'enceinte sécurisante de l'hôpital.

Autres acteurs de cette simulation grandeur nature, des étudiants de la région, pour la plupart infirmiers. Tous réalisent désormais beaucoup mieux ce qu'on pu vivre les victimes des différents attentats en France ces 3 dernières années.

Ce type d'opération va se répéter dans les mois à venir pour apprendre à réagir au mieux et au plus vite en cas d'attaque terroriste.

La nouvelle gare TGV Montpellier - Sud de France, théâtre d'un exercice antiterroriste ce mardi. Plus de 300 personnes mobilisées, la police, le RAID mais aussi le CHU, les pompiers de l'Hérault et de nombreux étudiants pour jouer les victimes. C'est le 2e exercice de cet ampleur dans l'Hérault. ©F3 LR