• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Un gène impliqué dans l'épilepsie et l'autisme découvert par une équipe du CHU de Montpellier

illustration / © F3 LR
illustration / © F3 LR

La recherche sur l'épilepsie et l'autisme progresse. Un nouveau gène vient d'être mis au jour par une équipe de chercheurs du CHU de Montpellier. Le gène RORA. Un travail réalisé à l'Institut universitaire de recherche clinique en collaboration avec plusieurs universités françaises et étrangères.

Par Fabrice Dubault

Un nouveau gène impliqué notamment dans la déficience intellectuelle et lié aux affections neurodégénératives, vient d'être découvert au CHU de Montpellier. C'est l'oeuvre d'une équipe dirigée par une docteur en biologie spécialisée dans l'ADN qui travaille à l'Institut universitaire de recherche clinique en collaboration avec les universités de Montpellier, Nantes, Rennes et celle de Durham en Caroline-du-Nord.

Montpellier : un gène impliqué dans l'épilepsie et l'autisme découvert par une équipe du CHU
La recherche sur l'épilepsie et l'autisme progresse. Un nouveau gène vient d'être mis au jour par une équipe de chercheurs du CHU de Montpellier. Un travail réalisé à l'Institut universitaire de recherche clinique en collaboration avec plusieurs universités françaises et étrangères. - F3 LR - Reportage : P.Arisa et E.Garibaldi

Nous sommes à l'Institut universitaire de recherche clinique de Montpellier. C'est ici dans un laboratoire de génétique moléculaire que le docteur Claire Guissart et son équipe ont procédé à l'extraction de l'ADN de près de 16 patients de neuro-pédiatrie. La majorité est atteinte de déficience intellectuelle, d'épilepsie ou d'autisme.

Après 18 mois de recherches d'une mutation, le travail de la scientifique a porté ses fruits. L'équipe de chercheurs a identifié le gène RORA ou plutôt sa mutation.
Claire Guissart, biologiste de l'ADN a découvert ce même type de mutation chez des patients situés aux 4 coins du globe.
Une formidable avancée pour le milieu médical et les patients. Sachant qu'en France, 1 personne sur 40 est atteinte de déficience intellectuelle.

Cette découverte est le fruit d'une collaboration avec les centres universitaires de Montpellier, de Nantes, de Rennes mais aussi celui de Durham aux USA.

Sur le même sujet

le MHB enfin victorieux en ligue des champions

Les + Lus