Cet article date de plus de 3 ans

Handball : le gardien se lâche contre l'arbitrage, Montpellier ne sera sans doute pas champion

Battus 26 à 25 par Saint-Raphaël, les handballeurs de Montpellier ont sans doute hier laissé échapper le titre de champions de France au profit du PSG. Un revers que le gardien du MHB, Vincent Gérard, a mis sur le compte de l'arbitrage, dénonçant violemment un corps arbitral non professionnel.
Le gardien de l'équipe de France de handball et de Montpellier, Vincent Gérard - 2018.
Le gardien de l'équipe de France de handball et de Montpellier, Vincent Gérard - 2018. © YOAN VALAT/EPA/Newscom/MaxPPP
Les handballeurs de Montpellier ont sans doute laissé échappé un 15ème titre de champions de France, hier, après leur défaite à Saint-Raphaël (Var). Le MHB devait absolument s'imposer pour reprendre la tête du classement au PSG, mais ce sont bien les Parisiens qui, désormais, filent vers le sacre. Les Montpelliérains peuvent d'autant plus s'en vouloir qu'ils ne se sont inclinés que d'un point : 25 à 26. Un échec qui n'est que le 3ème en championnat cette saison.

Vincent Gérart à propos de l'arbitrage : "qu'on arrête de se foutre de la gueule du monde!"


Sans doute la pression aura-t-elle été trop forte, à 4 jours de la demi-finale du Final Four de la Ligue Européenne des Champions, samedi à Cologne, face aux tenants du titre, les Macédoniens de Skopje. L'autre demi-finale verra s'affronter Nantes et... Le PSG. A l'issue de ce match perdu contre Saint-Raphaël, Vincent Gérard, le gardien de but du MHB, n'a pas mâché ses mots contre l'arbitrage. Interrogé par nos confrères de BeinSport, il a taclé : "Il faut qu'on arrête de se foutre de la gueule du monde. Il faut qu'on arrête de croire que des mecs qui font 100 kilos et qui font le 100 mètres en 11 secondes peuvent être arbitrés par des mecs de 50 ans qui ne sont pas professionnels".

Le gardien du MHB réclame des moyens pour professionnaliser l'arbitrage

Et Vincent Gérard d'ajouter :

"On court comme des damnés. On se bat, on travaille, on est professionnels et ce soir je me dis qu'on ne sera jamais champions. Ce sont des enjeux qui sont tellement énormes qu'on ne peut pas se permettre d'avoir des arbitres non professionnels. Qu'on trouve les moyens! Qu'on arrête de dire que ça coûte de l'argent car c'est sur cela qu'il faut en mettre".


Un appel à la LNH


Le gardien montpelliérain, international français de 31 ans, faisait allusion à la rencontre PSG/Saint-Raphaël du 8 mars dernier, remportée par Paris sur un score identique à celui d'hier soir : 26 à 25. Les Varois avaient contesté plusieurs décisions d'arbitrage. Vincent Gérard a estimé que "si Paris avait perdu ce match-là, comme il le méritait peut-être, le championnat n'aurait pas été le même", avant d'interpeller le président de la Ligue Nationale de Handball, Olivier Girault : "j'en appelle à toutes les instances, les mecs, bougez-vous!".

La réaction du président de la Ligue


Dans le journal L'Equipe, Olivier Girault, le président de la LNH, n'a pas tardé à répondre à Vincent Gérard : "Même si les propos de Vincent Gérard étaient - dans l'ensemble et compte tenu du contexte - assez construits et emprunts, pour certains, de bon sens, je n'ai pas apprécié qu'il remette en cause l'intégrité des arbitres voire des instances. Je lui en ai fait part en même temps que ma décision de ne pas engager de poursuites disciplinaires à son encontre pour les quelques passages de son interview qui ont dû dépasser sa pensée". Rappelant que l'arbitrage est du ressort de la Fédération Française, et non de la Ligue, il relative les critiques du gardien montpelliérain, tout en reconnaissant travailler sur ce dossier en concertation avc la FFHB.

Remobiliser l'équipe pour le Final Four


Le MHB devra encore jouer un dernier match compliqué à domicile contre Dunkerque, actuellement 5ème de D1, avant de connaître l'issue de ce championnat 2017/2018. Entre-temps, l'entraîneur Patrice Canayer devra remobiliser rapidement son équipe pour le Final Four du weekend prochain.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handball sport mhb psg handball polémique