Hérault : les footballeuses de Sussargues en rose pour lutter contre le cancer du sein

C'est le premier club d'Occitanie à participer à "Octobre rose". Les footballeuses du FC Sussargues ont décidé de porter le maillot confectionné par une société bretonne, rejoignant ainsi 10 clubs féminins en France engagés dans la lutte contre le cancer du sein.

L'équipe du FC Sussargues impulse une promotion très dynamique de la Ligue contre le cancer
L'équipe du FC Sussargues impulse une promotion très dynamique de la Ligue contre le cancer © F3LR
Elles sont toutes fières d'enfiler le maillot rose lorsqu'elles entrent sur le terrain d'entraînement. Les footballeuses du FC Sussargues n'ont pas hésité à participer à la campagne d'Octobre rose. Pour elles c'est une évidence, le cancer du sein touche une grande partie de la gente féminine, une femme sur 8 en France.
La milieu de terrain Aurélie Pizzo fière du maillot rose porté par l'équipe du FC Sussargues.
La milieu de terrain Aurélie Pizzo fière du maillot rose porté par l'équipe du FC Sussargues. © F3LR

Et en s'engageant, comme 10 autres clubs en France à porter le maillot et encourager sa vente au profit de la ligue contre le cancer, les filles du FC Sussargues participent à la solidarité, mais aussi à la prévention.

Encourager le dépistage précoce

" Il faut en parler et faire beaucoup plus de prévention" explique Aurélie Pizzo. Sortie depuis peu du milieu scolaire, la jeune milieu de terrain regrette de n'avoir pas été plus informée durant sa scolarité alors que le cancer du sein touche tant de femmes.
Quand elle ne chausse pas les crampons, Céline Bernasso est infirmière en soins intensifs à l'hôpital Saint-Eloi de Montpellier.
Quand elle ne chausse pas les crampons, Céline Bernasso est infirmière en soins intensifs à l'hôpital Saint-Eloi de Montpellier. © F3LR
"On n'est pas à l'abri, nous aussi on peut avoir des pépins de santé", renchérit Céline Bernasso qui sait de quoi elle parle, au contact permanent avec des patients gravement malades. 

Porter le maillot, ça nous rappelle qu'il faut faire des dépistages assez souvent et en parler à nos mères, à nos grands-mères, leur dire que c'est très important.

Céline Bernasso, co-capitaine FC Sussargues

Solidaires face à la maladie

Un message de vigilance et de solidarité que la section féminine du club continuera à transmettre jusqu'à la fin du mois d'octobre et bien au-delà, pour la prévention mais aussi pour la recherche. Le FC Sussargues veut donner l'exemple : pour chaque vente d'un maillot rose, 10 euros sont versés à la Ligue contre le cancer. Parmi les joueuses, Flavie est déjà sensibilisée au cancer du sein. Parce qu'elle est coiffeuse. Et qu'elle a vu un jour débarquer une amie malade, qui perdait ses cheveux suite à la chimio.
Flavie Megny, confrontée malgré sa jeunesse à la maladie d'une de ces amies.
Flavie Megny, confrontée malgré sa jeunesse à la maladie d'une de ces amies. © F3LR

" J'ai dû lui raser la tête et ça a été très dur. Pour moi, dans cette maladie perdre ses cheveux c'est sa féminité qui est atteinte. Pourtant ça repousse et c'est pas le plus grave, mais c'est un moment assez dur pour une femme." 

Flavie Megny, co-capitaine FC Sussargues

A Sussargues, Jérome Gaussen et Christophe Monteil ont rencontré pour F3 Languedoc-Roussillon une équipe féminine très engagée dans Octobre rose.
 
durée de la vidéo: 01 min 49
Hérault : les footballeuses de Sussargues en rose pour lutter contre le cancer du sein ©F3LR

 Octobre rose, une campagne relayée dans toute l'Occitanie

Depuis plusieurs années, Octobre rose est symbolisé par des parapluies roses qui flottent dans les villes et les villages. Comme le parapluie nous protège de la pluie, le dépistage nous protège d'une maladie qui peut s'avérer mortelle si elle n'est pas détectée à temps.
Les parapluies d'Octobre rose à Saint-André-de-Sangonis
Les parapluies d'Octobre rose à Saint-André-de-Sangonis © Sylvie BONNET
Lorsqu'il est dépisté de façon précoce, le cancer du sein peut être soigné dans 9 cas sur 10. C'est le message fort d'octobre rose, relayé par la Ligue contre le cancer.

 Et le mammobile pour un dépistage toute l'année

Dans l'Hérault, le mammobile parcourt le département pour un dépistage plus simple du cancer du sein. Il continue ses tournées malgré le Covid19 mais avec quelques précautions :

-Présentez vous avec un masque et un stylo
-Reportez votre examen si vous avez été dépistée positive au Covid-19 ces 15 derniers jours ou si vous avez été en contact avec une personne positive, en cas de fièvre, de diarrhée, d'essouflement, de toux, de perte d'odorat ou de goût.
Cliquez ici pour retrouver le calendrier du mammobile jusqu'en janvier 2021.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
octobre rose football féminin sport santé cancer solidarité société