Hérault : la prévention des incendies est "l'affaire de tous" pour les pompiers qui lancent un appel

Les incendies et feux de forêt se multiplient en été. L'an passé, 1 200 hectares de végétations sont partis en fumée dans le seul département de l'Hérault. La prévention reste l'affaire de tous.
Les canadairs sont opérationnels pendant l'été - archives.
Les canadairs sont opérationnels pendant l'été - archives. © Guillaume Bonnefont / MaxPPP
Avec l'été, la saison des incendies est malheureusement lancée. Quelles qu'en soient les causes, ils dévastent la végétation et mettent parfois en péril les habitations et leurs occupants. La surveillance et la prévention est l'affaire de tous.
Pour les particuliers, il faut éviter les négligences et les gestes inconsidérés. Pour les exploitants agricoles, respecter les interdictions préfectorales.
 

Des caméras pour détecter les incendies 

Au coeur du SDIS 34, les hommes du feu traquent en permanence les risques d'incendies. Sur l'écran géant du centre opérationnel des pompiers, le dernier feu en date dans l'Hérault : 53 hectares partis en fumée ce mercredi 8 juillet. Pourtant, le territoire héraultais est sous haute surveillance. Des caméras vidéo permettent de vérifier et confirmer les départs de feu en cas d'alerte.

"Les caméras sont placées sur des zones à risques. Ca nous permet de trianguler les feux et de pouvoir les localiser avec précision. On a une caméra sur la zone de la Coquillade et une sur le Pic-Saint-Loup, ce sont les 2 principales caméras qui nous permettent de couvrir un maximum de secteur" explique Frédéric Deschodt, opérateur caméras au Sdis 34.
 

La prévention, une affaire de tous

Ici, les personnels sont sur le qui-vive depuis quelques jours. Les conditions météos estivales, l'état de la végétation et l'afflux de touristes augmentent les risques d'incendie. "D'ici une semaine à 10 jours, si le temps se maintient comme il est, avec un vent assez prononcé, et  avec une chaleur et une sécheresse qui commencent à s'accentuer, on va commencer à entrer dans une période à risques élevés" s'inquiète Stéphane Colombier, adjoint au centre départemental des appels d'urgence du Sdis 34.
 
Les incendies de Générac, entre juillet et août 2019
Les incendies de Générac, entre juillet et août 2019 © France Télévisions

Les incendies sont principalement liés à l'activité humaine, comme les travaux agricoles ou encore les pratiques de loisirs. Avant la pleine saison, un rappel des mesures élémentaires de prudence est nécessaire pour les prévenir.
 

Ne pas fumer et jeter son mégot de cigarette, ne pas faire de barbecue dans un milieu boisé...  

Bernard Farrieux, chef du groupement " Feux de forêts et risques naturels" Sdis 34 .


"Il faut respecter les gestes de prévention tel que : ne pas fumer et jeter son mégot de cigarette, ne pas faire de barbecue dans un milieu boisé, respecter la signalisation et les interdictions mises en place, ne pas utiliser de pétards et surtout ne pas faire de travaux agricoles en bordure de massifs forestiers" rappelle Bernard Farrieux, chef du groupement "feux de forêts et risques naturels".
 
L'an passé, plus de 600 feux ont dévastés près de 1.200 hectares de végétations dans le seul département de l'Hérault. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers incendie nature feux de forêt innovation économie technologies