Hérault et Roussillon : les Restos du Cœur innovent

La 34ème campagne d'hiver des Restos du Cœur a commencé. L'association compte 32 centres dans l'Hérault, 21 dans les Pyrénées-Orientales. Les bénévoles sont toujours sur le pied de guerre et décident de changer le quotidien des bénéficiaires.
La 34ème campagne d'hiver des Restos du Cœur a commencé. L'association compte 32 centres dans l'Hérault, 21 dans les Pyrénées-Orientales. Les bénévoles sont toujours sur le pied de guerre et décident de changer le quotidien des bénéficiaires.
La 34ème campagne d'hiver des Restos du Cœur a commencé. L'association compte 32 centres dans l'Hérault, 21 dans les Pyrénées-Orientales. Les bénévoles sont toujours sur le pied de guerre et décident de changer le quotidien des bénéficiaires. © A. Sabatier / France 3 LR

A Montpellier, dans le quartier du Petit Bard, plusieurs familles se croisent au sein du centre des Restos du Cœur. Certains bénéficiaires sont des habitués, d'autres découvrent le lieu pour la première fois. C'est le cas de Karine. Elle vit seule avec ses deux enfants. 

Je viens de me séparer et je me suis retrouvée seule, avec peu de moyens. Je me débrouille avec ce que j'ai. Beaucoup de gens doivent être dans la même situation que moi et qui doivent se sentir aussi mal que moi.

L'hiver dernier, plus de deux millions et demi de repas ont été servis dans les Restos du Cœur de l'Hérault.

Reportage de Christophe Monteil, Valérie Banabéra et Elvira Diaz.
durée de la vidéo: 01 min 41
Hérault : les Restos du Coeur se préparent à l'hiver ©France 3 LR
 

Toujours plus de bénéficiaires, toujours moins d'aides


Après avoir accueilli 860.000 personnes entre 2017 et 2018 dans l'Hérault, l'association reste mobilisée pour lutter contre l'exclusion. Elle s'inquiète en revanche du devenir de l'un des piliers de son fonctionnement : le Fonds Européen aux plus Démunis (FEAD) qui finance 1 repas distribué sur 4.
Son budget est en pleine renégociation pour la période 2021-2025.
 

Des dons moins importants

En plus de manquer de bénévoles, les dons des particuliers sont en baisse. Une réelle inquiétude pour Régine Teixidor, responsable de la communication des Restos du Coeur à Perpignan et bénévole depuis 15 ans.

La personne qui donnait 100 euros, maintenant donne 50. Ca veut bien dire que finalement l'argent des foyers a baissé. Il y a autant de donateurs mais les dons sont moins importants.
 

Innover pour durer

Depuis quelques semaines, les Restos du Coeur de Perpignan proposent un petit-déjeuner aux plus démunis. Un moyen pour eux de se réunir et de se réchauffer. 

Reportage d'Aude Chéron, Alain Sabatier et Jean-Yves Olivier.
durée de la vidéo: 01 min 42
Perpignan : les Restos du Coeur proposent des petits-déjeuners aux plus démunis ©France 3 LR

Au delà de ces petits-déjeuners, les bénéficiaires des Restos du Coeur de Montpellier ont pu rencontrer les joueurs du MHR. Ils se sont donc mis dans la peau de véritables bénévoles. Au quotidien, les bénévoles se répartissent en deux équipes pour préparer et distribuer les repas. Le tout, entre 8 heures et 22 heures.
 

Les Restos du Cœur recherchent des bénévoles


Les Restos du Cœur ont besoin d'aide pour les "opérations paquets-cadeaux" pendant tout le mois de décembre. Mais chacun est aussi le bienvenu tout au long de l'année, pour venir en aide aux Restos du Cœur.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
restos du coeur société solidarité alimentation social économie jeunesse famille emploi pays catalan