"Il faut sauver l'hôpital" : le cri d'alarme de la CGT à Montpellier

Au CHU de Montpellier, 20 % des lits seront fermés cet été. Des blocs opératoires le sont déjà car il manque plusieurs centaines d'infirmiers et d'aides-soignants. La CGT a simulé un job dating devant la gare Saint-Roch pour alerter l'opinion.

Alerter la population sur l'urgence de sauver l'hôpital, c'était le but de l'opération menée ce vendredi 3 juin de la gare Saint Roch à Montpellier. La CGT tenait symboliquement un bureau d'embauche.

 Lits fermés

Au CHU, 20 % des lits seront fermés cet été. Des blocs opératoires le sont déjà car il manque plusieurs centaines d'infirmiers et d'aides-soignants.

Les services d'urgence et de soins qui ferment les uns après les autres, les collègues qui quittent massivement l'hôpital suite à plusieurs décennies de maltraitance institutionnelle des différents gouvernements, une politique salariale minable que le Segur de la santé n'a pas réglée.

Philippe Peretti

Secrétaire adjoint CGT CHU de Montpellier

Il faut recruter massivement, augmenter les salaires pour attirer les jeunes" ajoute Philippe Peretti secrétaire adjoint CGT CHU Montpellier.

L'Energie


Sur tous les terrains, comme sur celui de la flambée des prix des énergies aussi due en partie à l’augmentation de la demande mondiale qui coïncide avec la fin de la pandémie. "Ce n'est plus tenable pour les usagers. Nous souhaitons revenir à un secteur régulé de l'énergie par la nationalisation des entreprises publiques d'EDF GDF", ajoute Michel Marc, secrétaire général CGT Energie 34.

Postes non pourvus

Les syndicalistes ont tracté toute la matinée. D'après le syndicat 330 postes d’infirmiers et plus de 170 postes d’aides-soignantes ne seraient pas pourvus au CHU de Montpellier. "L'hôpital c'est notre outil de travail et en ce moment, il est bien en peine et comme d'après la direction, il n'arrive pas à recruter, on prend le relais", conclut Françoise Gaillard, secrétaire générale CGT CHU Montpellier.
Cette manifestation est le prélude à un  mouvement social 3 jours avant la grève nationale prévu le mardi 7 juin.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité