Ils “s'amusaient”, un homme de 27 ans meurt écrasé par la voiture de son ami à Montpellier

Un homme est mort écrasé par la voiture de son ami sur le marché de Noël à Montpellier - 25 décembre 2017 / © F3 LR
Un homme est mort écrasé par la voiture de son ami sur le marché de Noël à Montpellier - 25 décembre 2017 / © F3 LR

Un drame vient de se produire en plein centre-ville de Montpellier sur le marché de Noël. Un homme de 27 ans est mort écrasé par la voiture de son ami alors que les deux hommes s'amusaient, indiquent les pompiers héraultais.

Par Zakaria Soullami

Les deux hommes, 2 agents de sécurtié d'après nos informations, "s'amusaient" au milieu des chalets installés pour le marché de Noël, juste à côté de la place de la Comédie, en plein centre-ville de Montpellier. Le jeu a tourné au drame.


Un homme meurt écrasé par la voiture de son ami


Les sapeurs-pompiers de l'Hérault nous apprennent ce matin de Noël qu'ils sont intervenus boulevard Sarrail à Montpellier après qu'un jeune homme de 27 ans a été écrasé par la voiture de son ami. D'après les temoins sur place, les "deux hommes s'amusaient, l'un accroché au capot de la voiture, l'autre accélérant et freinant pour le décrocher.", précisent les pompiers.

Ils "s'amusaient"


"L'homme de 27 ans a chuté et s'est fait écraser par son ami.", indiquent les pompiers. Malgré l'intervention rapide des secours et les tentatives de réanimation, le jeune homme est décédé. Une équipe du Service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR), une équipe médicale et les moyens des sapeurs-pompiers ont été mobilisés.


MISE À JOUR :

L'homme qui a tué accidentellement son collègue lors d'un jeu dangereux sur le marché de Noël à Montpellier a été déféré au parquet en début d'après-midi. Il a donc été présenté au procureur de la République à Montpellier, qui a ouvert une information judiciaire pour "homicide involontaire avec manquement délibéré à une obligation particulière de prudence". Le procureur Christophe Barret a également requis qu'il soit placé sous contrôle judiciaire. L'agent de sécurité resterait donc libre en attendant son jugement. D'après nos informations, il "a reconnu les faits lors de sa garde à vue".

Sur le même sujet

Montpellier : les retraités manifestent pour leur pouvoir d'achat

Les + Lus