“Je suis désespéré” : sans téléphone depuis huit mois, le gérant d'un site touristique craint de faire faillite

Depuis une décennie, le réseau de câbles téléphoniques est défectueux à Lauroux, dans l'Hérault, et ses alentours. Cette situation menace désormais l’économie locale et pourrait représenter un risque sanitaire. Le gestionnaire Orange tente de se défendre.

20 000 personnes visitent chaque année la Grotte de Labeil. Une affluence qui risque d’être contrariée cette année. Voilà plus de dix ans que le réseau téléphonique est défectueux dans la zone. Notamment parce qu’un câble abîmé dans les années 2010 devait être enfoui mais les travaux n’ont pas abouti. 

Ce qui empêche Gilles Sagnes, le gérant, d’être joignable. “Je suis désespéré”, assure-t-il. En plus du risque d’être injoignable, le propriétaire du site touristique est inquiet pour le mois de mars et la réouverture de son affaire. “Même si on va rouvrir, on ne peut pas faire d’encaissement de carte bleue. et ça représente 70% de notre chiffre d'affaires. Les clients qui arriveront à venir, en espérant qu’on soit ouvert, encore faut-il qu’ils puissent payer”, constate l’entrepreneur.

Un dépannage impossible 

Cette situation est la même depuis plusieurs années. “On a l’habitude des petites coupures. Mais là, ça fait huit mois qu’on est sans téléphone quand même”, déplore  Gilles Sagnes. Il souligne que “le plus ironique, c'est que sur mon contrat professionnel et ma facture orange, il y a écrit “dépannage sous huit heures…” 

Désabusé, il a bien tenté de faire intervenir le gestionnaire du réseau pour régler la situation. “J’ai déjà appelé plein de fois et c’est toujours la même chose. on m'a dit qu’on devait faire une étude, qu’on me rappelait. Et ça fait quand même une semaine. J’attends encore. Je n’ai pas eu de nouvelles. depuis quinze jours ou trois semaines j'ai abandonné, ça ne sert à rien. J’attends. Je ne peux rien faire de plus.

“On n’a jamais le même interlocuteur” 

Selon lui, cette situation dure depuis plus de dix ans. Des années durant lesquelles la mairie assure avoir fait le nécessaire pour régler ce problème. “Les coupures téléphoniques sont régulièrement signalées par nos administrés. À la mairie, on essaie d’intervenir, d'avoir des contacts pour que tout soit réparé. Mais c’est long, c'est chronophage, c’est épuisant”, rapporte Jean-Paul Paillaux, le maire de la commune de Lauroux. 

On a l’impression d’être dans une grosse machine complètement rouillée. Jean-Paul Paillaux, le maire de la commune de Lauroux. 

Jean-Paul Paillaux, le maire de la commune de Lauroux dans l'Hérault

Lassé de ne pas pouvoir mettre un terme à ces inconvénients, l’élu martèle qu’“on ne sait jamais si ça va aboutir ou si on va trouver une solution pérenne. Les gens qu’on a au téléphone sont sérieux. Mais aujourd’hui, on a l’impression d’être dans une grosse machine complètement rouillée.” “On n'a jamais le même interlocuteur”, renchérit de son côté Gilles Sagnes, dénonçant un manque de suivi du dossier.  

Une population en danger ? 

“Dans ces communes rurales, la téléphonie c’est un lien social”, rappelle l’édile, qui craint que la situation puisse même mettre en danger certains habitants. Selon ses informations, “tous les habitants ne bénéficient pas tous des nouvelles technologies. Nous avons quelques personnes qui sont dotées de la téléassistance qui marche par le filaire. Pour moi, c'est un souci permanent. On est incapables de savoir si ces personnes-là vont pouvoir alerter les secours quand ils en auront besoin”, explique le maire. 

Interrogé à ce sujet, Orange se défend et pointe du doigt un territoire escarpé et difficile d’accès.  “Nos techniciens ont des difficultés parce que la végétation est très dense”, explique Tony Zagaroli, directeur des relations avec les collectivités locales de l'Hérault chez Orange. Selon lui, il n’y a “pas d’élagage, pas de débroussaillage spécifique réalisé sur ce terrain. Les techniciens interviennent, réparent, remettent en service la ligne téléphonique. À la prochaine difficulté les réparations seront compliquées à faire parce que le terrain reste difficile d’accès”. 

À terme, le déploiement de la fibre déjà effective à moins de cinq kilomètres de Lauroux pourrait bien mettre fin à cette situation. 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité