Montpellier : le joueur du MHSC Elye Wahi accusé de violences par une femme qui a déposé plainte

L'attaquant du MHSC Elye Wahi fait l'objet d'une plainte pour violences : il est accusé d'avoir frappé une jeune femme de 22 ans devant une boite de nuit de Lattes, près de Montpellier (Hérault), dans la nuit du 12 au 13 septembre.

Elye Wahi est visé par une plainte pour violences. Le jeunes attaquant (18 ans) du MHSC est accusé d'avoir frappé une femme de 22 ans devant la boite de nuit L'Entrepôt, à Lattes (Hérault) à la suite d'une altercation, dans la nuit du 12 au 13 septembre, quelques heures après la victoire (2-0) de Montpellier contre Saint-Etienne à La Mosson.

L'information a été révélée par le journaliste Romain Molina sur Twitter. "Une plainte a été déposée par une jeune femme contre Elye Wahi, joueur de Montpellier et international jeune français, pour violence ayant entraîné une incapacité de travail. Elle explique avoir été frappé par le joueur (coup de poing dans le nez) à la sortie d'une discothèque. La personne en question a terminé aux urgences." Un jour d'ITT a été établi.

Présumé innocent

Ni le joueur, ni son club, le MHSC, n'ont, pour l'heure, réagi. Il n'aurait pas encore été entendu. Elye Wahi est présumé innocent.

Cette saison, Elye Wahi a disputé 8 rencontres, dont 3 comme titulaire. Il n'a pas inscrit le moindre but. Il est resté sur le banc lors du match nul (1-1) du MHSC contre Strasbourg, samedi dernier. Il est cette semaine avec l'équipe de France U19 à Marbella (Espagne). Il a d'ailleurs inscrit le troisième but des Bleuets lors de leur victoire (3-1) contre l'Angleterre au cours du premier match du tournoi. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montpellier hérault sc football sport faits divers violence police société sécurité justice