Cet article date de plus de 3 ans

Ligue 1 - derby Montpellier-Nîmes : "si on arrête le match, c'est l'émeute" selon le préfet de l'Hérault

Interrogé ce matin, le préfet de l'Hérault explique le rôle des forces de l'ordre dans le derby à haut risque qui a opposé Montpellier à Nîmes hier dimanche. Pour lui, il fallait que le match se termine pour éviter des débordements plus graves.
Le préfet de l'Hérault, Pierre Pouëssel, l'a expliqué ce matin en marge d'une conférence de presse à la préfecture.
C'est son directeur de cabinet Mahamadou Diarra, présent au stade de la Mosson hier soir, qui a su éviter que les tensions entre supporters nîmois et montpelliérains, extrêmes en fin de rencontre, ne dégénèrent en affrontement direct.

Pour la préfecture, terminer le match était un impératif de sécurité publique.
 
durée de la vidéo: 02 min 17
Ligue 1 - derby Montpellier-Nîmes : “si on arrête le match, c'est l'émeute” selon le préfet de l'Hérault Pierre Pouëssel ©F3 LR


Vous pouvez retrouver l'intégralité de l'interview de Mahamadou Diarra, directeur de cabinet du préfet, ce lundi matin chez nos confères de France Bleu Hérault. 

 
durée de la vidéo: 02 min 32
Montpellier : des incidents lors du derby MHSC-Nîmes ©F3 LR
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société football sport ligue 1 nîmes olympique