Ligue 1 : 4 personnes interpellées suite à des jets de projectiles et menaces pendant le match Montpellier-OM

La rencontre, remportée 3-2 par l’OM ce dimanche soir, à Montpellier, a été interrompue pendant une dizaine de minutes. Des supporters montpelliérains ont jeté des bouteilles et autres projectiles sur la pelouse, ils ont été arrêtés. 2 autres sont en garde à vue pour menaces sur des Marseillais.

Le match Montpellier-Marseille de dimanche soir a dû être interrompu pendant 12 minutes à cause de jet de projectiles sur la pelouse de la Paillade. Des bouteilles et de gobelets...
Pour la première journée de Ligue 1, la rencontre Montpellier-Marseille, remportée par l’OM 3 buts à 2, a été très tendue. 4 personnes ont été arrêtées ce dimanche soir par la police de Montpellier.

Un joueur de Marseille blessé

Les projectiles ont légèrement touché le milieu de terrain marseillais, Valentin Rongier, qui n’a pas pu entrer en jeu. L’individu, à l’origine de la blessure de l’ancien Nantais a été interpellé par les forces de l’ordre. " Valentin Rongier a eu une grosse coupure à la bouche et n’a pas pu entrer en jeu. On espère ne pas revoir ces gestes ", a commenté après le match l’entraîneur de l’OM Jorge Sampaoli.

Au total, deux supporteurs montpelliérains de 17 et 24 ans ont été interpellés dimanche puis placés en garde à vue à la suite à ces jets de projectiles et notamment d'une bouteille.

Valentin Rongier lui a "remercié" son agresseur sur les réseaux sociaux.

Le match a ensuite rapidement repris puis une bouteille a été lancée depuis une autre tribune, celle de l' Etang de Thau, tribune des ultras locaux, dans la surface de réparation marseillaise, alors que l’Héraultais Florent Mollet s’apprêtait à tirer un corner (89e). L’arbitre de la rencontre a alors décidé de renvoyer les deux équipes aux vestiaires. Après un moment de flotttement, les joueurs ont quitté la pelouse.

2 gardes à vue

Outre ces deux interpellations, deux autres personnes de 23 et 36 ans ont été placées en garde à vue après avoir menacé deux supporters marseillais. Ils voulaient leur dérober leurs maillots.

Ces incidents exposent le club à des sanctions, le règlement prévoyant un éventail disciplinaire allant d’une amende au huis clos.

Réactions : "Comportez-vous en adulte !", "cela pénalise tout le monde"

L’entraîneur de Montpellier, Olivier Dall’Oglioa a réagi à l'issue de la rencontre. « C’est toujours regrettable car ça pénalise tout le monde. L’arbitre a fait ce qu’il devait faire. C’est toujours un petit peu triste de voir ce genre de choses, ce sont des choses qu’on ne devrait plus revoir. Il faut que tout le monde fasse un effort », a-t-il regretté au micro de Prime Video, diffuseur de la rencontre.

Pendant l’interruption du match, le directeur de la sécurité du MHSC, s'est adressé directement aux spectateurs afin d’appeler au calme et à la retenue. « Vous êtes en train de faire à Marseille le plus beau cadeau qu’ils pouvaient rêver. Votre comportement qui consiste à lancer des bouteilles, des gobelets pleins pendant le jeu et sur la pelouse est inadmissible. Comportez-vous en adulte ! » a-t-il déclaré.

Ce match se déroulait dans un stade clairsemé avec une jauge maximale de 13.500 supporters en raison de la circulation active du Covid-19 dans le département de l'Hérault.

Montpellier et OM : les prochains matchs

L'OM jouera contre Bordeaux à l'Orange Vélodrome le 15 août à 20h45 pour la prochaine journée. Le Stade de Reims sera face à Montpellier le même jour à 15h, au stade Auguste-Delaune.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport montpellier hérault sc justice société police sécurité ligue 1 om