Manifestation pour le climat : à Montpellier, les jeunes dans la rue pour défendre la planète

Des marches pour le climat sont organisées ce vendredi 19 mars dans plusieurs villes de l'Hexagone. À Montpellier, on ne déroge pas à la règle : en début d'après-midi, 600 jeunes se sont rassemblés derrière des banderoles pour défendre la planète et leur avenir.

600 jeunes dans les rues de Montpellier ce vendredi, selon la police.
600 jeunes dans les rues de Montpellier ce vendredi, selon la police. © Luc Calmels / France Télévisions.

"Nous marchons aujourd'hui pour ne pas nager demain", "Je sèche, mais la planète aussi". Dans le cortège, des messages percutants et teintés d'humour ont été inscrits sur les pancartes, à l'occasion de la manifestation pour le climat. 

Ce vendredi, 600 jeunes (selon la police) se sont réunis sur la promenade du Peyrou à 14 heures. Ils ont longé le boulevard Ledru Rollin jusqu'à la Tour de la Babote, rejoint la Place de la Comédie, puis terminé leur parcours devant la Préfecture de l'Hérault. 

Au programme : des chants, des slogans, des discours et mêmes des actions concrètes. "On en profite pour ramasser les mégots de cigarette jetés par terre", expliquent deux jeunes hommes, croisés rue de la Loge. 

Manifester pour le climat... et ramasser les mégots en même temps !
Manifester pour le climat... et ramasser les mégots en même temps ! © Laura-Laure Galy / France Télévisions.

Une marche nationale

Organisée par Youth for Climate Montpellier, l'initiative est loin d'être isolée. Des manifestations sont organisées ces 19 et 20 mars aux quatre coins de la France, dans une trentaine de villes. Elles s'inscrivent dans le mouvement "Fridays For Future" ("Des vendredis pour l'avenir" en français), lancé par la militante écologiste suédoise Greta Thunberg.

Le climat, c'est très important. Il faut aller beaucoup plus vite et agir dès maintenant ! Le message que nous lançons s'adresse aux politiciens, mais aussi aux entreprises, aux parents et à tout le monde.

Une manifestante montpelliéraine.

Le cortège est parti à 14 heures du Peyrou, à Montpellier.
Le cortège est parti à 14 heures du Peyrou, à Montpellier. © Luc Calmels / France Télévisions.

Message reçu ! À l'arrière du cortège, une manifestante de trois fois 17 ans est venue apporter son soutien. "On s'est mis en retrait pour les laisser mener leur lutte en avant. Mais c'est un combat pour tous et on est à fond derrière eux !"

Les jeunes, déçus par le projet de loi "climat et résilience"

La jeune génération dit attendre beaucoup du projet de loi "climat et résilience". Et pour l'instant, elle est encore loin d'être convaincue.

On essaie de nous faire croire que le gouvernement met des choses concrètes en place, mais il n'y a clairement aucune avancée. On se moque de nous. J'aimerais qu'on encourage les gens à arrêter la surconsommation, à emprunter les transports en commun et à acheter local.

Une manifestante montpelliéraine.

Le texte de 69 articles, qui reprend une partie des 146 propositions de la Convention citoyenne pour le climat, a pour ambition de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40 % d'ici à 2030. Il doit être discuté à l'Assemblée nationale à partir du 29 mars prochain. 

La jeune génération, peu convaincue par le projet de loi "Climat et résilience".
La jeune génération, peu convaincue par le projet de loi "Climat et résilience". © Laura-Laure Galy / France Télévisions.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social environnement jeunesse société pollution climat réchauffement climatique