Montpellier : à 20 ans, les membres du groupe de rock Signal s'offrent le Zénith

À tout juste 20 ans, les membres du groupe de rock Signal s'offrent le Zénith. Novembre 2019. / © Guillaume Bonnefont
À tout juste 20 ans, les membres du groupe de rock Signal s'offrent le Zénith. Novembre 2019. / © Guillaume Bonnefont

Leur répertoire donne un coup de jeune au rock français. Les cinq musiciens montpelliérains du groupe de rock alternatif Signal ont tout juste une vingtaine d'années et ont fait leur entrée sur la scène du Zénith de Montpellier, le 15 novembre.
 

Par Caroline Agullo et Inès Pons-Teixeira

Signal, c'est l'histoire d'une bande de copains de fac qui réalise son rêve, monter sur les planches de l'une des plus grandes salles de concert. Avant eux, des légendes comme Sting, Miles Davis, Tina Turner, James Brown ont joué au Zénith de Montpellier. Leur première grande scène, devant 2.500 personnes, en première partie de Coverqueen.
 

Cette fois-ci, c'est à leur tour !

 

On venait voir des concerts ici, on rêvait d'être un jour sur cette scène à notre tour. Aujourd’hui c'est nous, c'est cool!" - Timothée Bertram, guitariste du groupe Signal.


Pour accéder au graal -le Zénith-, Signal a remporté il y a quelques semaines le "Tremplin Castel'Rock Midi Libre" organisé sur la toile. Plébiscité par les internautes, les jeunes rockeurs sont arrivés très largement en tête face à 11 groupes régionaux en compétition.
 

Ils ont remporté 30% des voix des internautes, c'est énorme. Le groupe est très actif sur les réseaux sociaux, il a son public, ses fans. Signal a fait beaucoup d’entrées au Zénith, c’est rare pour une première partie et sur scène vous allez voir, ils vont mettre le feu, ils sont très bons." - Philippe Pérez, organisateur de la soirée Castel'Rock au Zénith.

 

Derniers réglages audio avant de passer au maquillage. À la balance, la pression monte. "C’est un rêve, on va bondir sur la scène et transmettre toute notre énergie au public", s'enthousiasme Alhan Mafhoum, le chanteur. Et de l'énergie, de la créativité, ils n'en manquent pas. Chaque membre du groupe apporte sa touche dans l’écriture des textes et des compositions.

La nuit est tombée sur le Zénith. Les spectateurs prennent place, 2.500 personnes sont au rendez-vous. Derrière le rideau noir, les 5 garçons s’isolent. Bientôt le micro annonce: "Signal sur la scène du Zénith!".
Dès les premières mesures, la foule se laisse porter par une musique entraînante et percutante, portée par la voix d'Alhan. Aux influences métal, funk, pop, blues, Signal apporte un nouveau son, un nouveau souffle dans l'univers du rock alternatif.
 

Le public est conquis

Devant la scène, les fans chantent à tue tête les paroles, balancent la tête sur la rythmique d'Andréas Braule le bassiste et du batteur Martin Delaure. Ceux qui les découvrent sont sous le charme : "On est là pour CoverQueen mais c'est une très belle surprise, on va les suivre". Loanna, est venue spécialement de Béziers. Habituellement, elle les suit dans l’intimité des cafés-concerts mais les voir au Zénith, c'est encore au chose : "J’ai pleuré et dansé tout le concert, c’était émouvant de les voir sur cette grande scène, c’est un concert magnifique!".

À 20 ans à peine, les musiciens de Signal ont réussi leur baptême du feu dans l'un des temples de la musique. La jeune formation incarne la nouvelle vague du rock. Une première grande scène, et bientôt un premier album, dont la sortie est prévue au printemps 2020.

Pour un avant-goût, découvrez les dans le reportage de Caroline Agullo, Sylvie Bonnet, Eric Bidart et Laurence Chraïbi.
 
La soirée a été également l'occasion de découvrir la chanteuse montpelliéraine Melly Shade.
 

L'organisateur de la soirée, Philippe Pérez, est aussi le producteur de Melly Shade.
 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus