Montpellier : 8 femmes, victimes d'un cancer des ovaires chantent pour sensibiliser au dépistage de la maladie

À l’occasion de septembre Turquoise, mois de mobilisation contre les cancers gynécologiques, 8 femmes chantent pour sensibiliser au dépistage. Accompagnées en musique par leurs médecins, elles veulent aussi prouver que malgré la maladie, elles sont fortes. Leur objectif : faire connaître le cancer.

Elles sont en cours de traitement, en rémission, 8 femmes, « Les Fabuleuses » ont décidé de chanter pour sensibiliser au cancer des ovaires dont elles souffrent ou ont souffert. Vendredi 24 septembre, elles se sont produites sur la scène de la salle Molière de l’Opéra Comédie à Montpellier.

Faire connaître ce cancer méconnu 

L’initiative vient de leurs oncologues aussi musiciens. Le projet devait être lancé en 2020, mais à cause du confinement, il a été reporté d’un an. L’aventure a donc commencé en janvier 2021. Les médecins oncologues ont proposé à certaines de leurs patientes de se réunir pour monter une chorale. L'équipe formée, ils se retrouvent depuis toutes les semaines pour répéter.


Valérie Pattus a freiné des quatre fers quand elle a su qu’elle devrait chanter. Finalement, elle est ravie d’en faire partie : « Avec tout ce qu’on a traversé, on peut être fières du chemin parcouru pendant la maladie. On veut montrer aux femmes qui sont atteintes de cancer qu’on peut avancer, être opérationnelles et monter des projets fous. On n’aurait jamais pensé faire partie d’une chorale et être sur la scène de l’Opéra de Montpellier. »

C’est à l’occasion de septembre turquoise que le spectacle a eu lieu. Le but : faire connaître ce cancer des ovaires méconnu et souvent dépisté très tardivement. « C’est un objectif important, c’est un vrai défi que l'on s’est donné » explique Monique Boudet

Quand elles se sont lancées sur le projet, les 8 femmes ne savaient pas toutes chanter. Mais finalement, le projet leur a apporté « bonheur », « confiance en soi », « force ». « On a surmonté beaucoup de choses. On a perdu nos cheveux, des kilos. On est quand même toujours là avec le sourire et on relativise sur la vie » déclare Leïla Lemarchand.

Même sans se parler, on se comprend parce qu’on l’a toutes vécu. On n’a pas toutes le même parcours, mais on sait ce que c’est que d’avoir un cancer, faire la chimio, etc. 

Nicole Bertrand


Les 8 femmes sont accompagnées en musique par leur médecin. Eux aussi veulent faire connaître ce cancer fréquent et meurtrier : « C’est un cancer qu’on peut dépister, prévenir et traiter très efficacement. Donc cette idée est venue à tout le monde. On doit faire quelque chose pour mieux connaître ce cancer » explique Pascal Pujol, Responsable de l'équipe médicale Oncogénétique Clinique au CHU de Montpellier.

 

Septembre Turquoise est une initiative qu’il faut faire connaître comme on a pu le faire pour octobre rose. Il faut absolument qu’on arrive à développer, à faire connaître ce type de cancer, à en parler.

Michel Fabbro, médecin oncologue à l’ICM et pianiste.



Pascale, Nicole, Monique, Arlette, Laurence, Leïla, Evelyne et Valérie n’ont pas envie de s’arrêter là. « On a tissé des liens entre nous 8. Quand on se rend compte que ça va s’arrêter et bien, on n’en a pas envie. Donc on est en train d'essayer de programmer d’autres choses ensemble » conclut Pascale Belloni.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
concerts culture musique santé société cancer