Montpellier : l'astrophysicienne Françoise Combes médaille d'or du CNRS

C'est une fierté locale pour Montpellier qui lui a déjà dédié un groupe scolaire. Françoise Combes, née dans la cité héraultaise, a reçu ce jeudi la médaille d'or du CNRS pour son travail à Paris sur la dynamique des galaxies. La récompense suprême après 30 ans de recherche la tête dans les étoiles.
 Françoise Combes à l'Observatoire de Paris. 2009
Françoise Combes à l'Observatoire de Paris. 2009 © AFP/Patrick KOVARIK
La médaille d'or 2020 du CNRS, l'une des plus prestigieuses récompenses scientifiques françaises, a été attribuée ce jeudi à l'astrophysicienne montpelliéraine Françoise Combes. La scientifique, qui poursuit ses recherches à Paris, est spécialiste de la dynamique des galaxies. Grâce à son travail, on comprend la croissance des galaxies à travers l'histoire de l'Univers.
 

Françoise Combes est une sommité scientifique incontestée de la physique extragalactique au niveau mondial. Son influence s'étend, au-delà de son champ disciplinaire, à toute l'astronomie.

Antoine Petit, PDG du CNRS


Une vie scientifique pour comprendre l'évolution des galaxies


Âgée de 68 ans, Françoise Combes, née à Montpellier, est aujourd'hui professeure au Collège de France et poursuit ses recherches au Laboratoire d'études du rayonnement et de la matière en astrophysique et atmosphères de l'Observatoire de Paris-PSL.
Ses recherches portent sur "la formation et l'évolution des galaxies, de leur dynamique à leur structure, ainsi que les interactions entre elles, au travers d'observations directes mais aussi de simulations numériques",  comme l'explique le Centre National de la Recherche Scientifique dans son communiqué rendant hommage à Françoise Combes.
Les travaux de l'astrophysicienne ont ainsi permis de décoder les différentes étapes des croissances des galaxies tout au long de l'histoire de l'Univers. Françoise Combes a également montré que les trous noirs supermassifs logés au coeur des galaxies provoquaient un ralentissement de la formation des étoiles au sein de celles-ci.

Spécialiste des quasars

La chercheuse a été pionnière d'une technique d'observation des quasars lointains pour y détecter de très faibles quantités de matière à de très grandes distances, comme elle l'a expliqué à nos confrères de l'AFP :
 

Les quasars sont des galaxies dans lesquelles il y a un trou noir supermassif, qui est très très actif, et qui émet une lumière mille fois plus forte que toute la galaxie réunie. Ce sont en quelque sorte des jalons, des phares de l'Univers, dont l'observation permet de sonder la matière.

Françoise Combes. médaille d'or du CNRS

Trou noir massif au coeur d'une galaxie en spirale observé par l'Agence spatiale européenne en juillet 2019.
Trou noir massif au coeur d'une galaxie en spirale observé par l'Agence spatiale européenne en juillet 2019. © AFP/ESA/HUBBLE/HANDOUT


La cité scolaire Françoise Combes à Montpellier

C'est le nom de Françoise Combes qui a été retenu pour rebaptiser, en 2017, l'ancien internat d'excellence de Montpellier.  Le rectorat recherchait, pour rebaptiser cette cité scolaire, le nom d'une femme remarquable et celui de Françoise Combes s'est très vite imposé. La scientifique honorée est venue dans sa ville natale inaugurer la cité scolaire Françoise Combes.
 

La tête dans les étoiles, mais les pieds bien sur terre, à la fois enseignante chercheuse et éditrice d'une revue spécialisée, Françoise Combes est aussi une passionnée, une pédagogue, remarquable de modestie.

Armande Le Pellec Muller, recteur de l’académie de Montpellier. 2017

 
La cité scolaire Françoise Combes, rebaptisée en septembre en présence l'astrophysicienne montpelliéraine.
La cité scolaire Françoise Combes, rebaptisée en septembre en présence l'astrophysicienne montpelliéraine. © MaxPPP/Jean-Michel MART
 

Après cette inauguration, Françoise Combes a participé aux "Savanturiers",  sur France Inter où la scientifique a partagé sa passion pour l'histoire des galaxies.
Aujourd'hui, le PDG du CNRS Antoine Petit a rendu hommage à la carrière scientifique exceptionnelle de Françoise Combes et au rayonnement remarquable que le Centre National de la Fecherche Scientifique souhaite honorer en lui décernant cette médaille d'or 2020.

.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sciences astronomie hommage espace