• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : un CHSCT extraordinaire après le suicide d'une policière

Plusieurs centaines de policiers s'étaient rassemblés devant le commissariat de Montpellier suite au suicide d'une capitaine de police de la sureté départementale. / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP
Plusieurs centaines de policiers s'étaient rassemblés devant le commissariat de Montpellier suite au suicide d'une capitaine de police de la sureté départementale. / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP

Suite au suicide d'une policière à Montpellier le 18 avril, un CHSCT extraordinaire va être convoqué d'ici la fin du mois de mai, voire le début du mois de juin.

Par Olivier Le Creurer

Le 18 avril, un capitaine de police à la sureté urbaine de Montpellier mettait fin à ses jours en se tirant une balle dans le coeur sur son lieu de travail. Le corps sans vie de la policière, mère de deux enfants de 6 et 11 ans, avait été retrouvé par ses collègues dans un bureau du commissariat central de Montpellier.

L'unité SGP Police FO 34 demandait au préfet de l'Hérault la tenue d'un CHST extraordinaire. Le syndicat avait également saisi le Ministre de l'intérieur, Christophe Castaner. Hier, le directeur de cabinet du Préfet de l'Hérault, Mahamadou Diarra a indiqué qu'un CHSCT extraordinaire allait être convoqué d'ici la fin du mois de mai, voire le début du mois de juin. "Nous pourrons évoquer la situation dégradée au sein de la sûreté départementale," se satisfait Yann Bastière, délégué départemental du syndicat.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Incendie dans l'Aude : déjà 80 hectares partis en fumée à Fabrezan

Les + Lus