• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier fête Saint-Roch : que reste-t-il du saint patron dans sa ville natale ?

Montpellier célèbre la Saint-Roch. / © France 3 Occitanie
Montpellier célèbre la Saint-Roch. / © France 3 Occitanie

Montpellier célèbre la Saint-Roch vendredi 16 août. Le saint patron de la ville est né vers 1349, en pleine guerre de cent ans, pendant la grande peste noire. Des siècles plus tard, quelques traces de son passage sont encore visibles.
 

Par A.A. avec C. Alazet

"Saint Roch c'est un francisicain, un ordre pauvre. Il vit d'aumônes et il soigne les malades", rappelle Jean Luc Feron, infographiste passionné du Moyen-âge, de la Compagnie des chevaliers des 4 vents. En habits d'époque, il raconte des anecdotes et répond aux questions des passants, sans discontinuer, pour la fête de Saint-Roch. 

 

Sur les traces de Roch

Le 16 août, Montpellier fête son saint patron depuis le 15ème siècle. Mais que reste-t-il de Saint Roch dans sa ville natale ? "Il y a une église Saint Roch, avec une statue. On voit sa jambe parce qu'il soignait la peste et avait des pustules. Il a un chien. Je crois qu'il y a un puits aussi", répond une passante.
 

Né dans une famille riche vers 1349, sa maison natale est aujourd'hui devenue un magasin. En cherchant bien, une statue indique son emplacement. A côté de la caisse du magasin de chaussures on observe encore un puits protégé par une vitre, on pourrait passer sans même y prêter attention. Le puits se situait dans la cour de la maison de Roch et mesure 16 mètres de profondeur.

 

Connu jusqu'au Brésil

Le bâtiment le plus emblématique consacré à Saint Roch, c'est sans aucun doute l'église du même nom. Avec une particularité : les chiens y sont bienvenus, car selon la légende, c'est un chien qui sauva Roch, victime de la peste. Il se raconte que Roch, après avoir donné sans compter pour soigner les malades, ayant appris des rudiments de médecine à Montpellier, est contaminé à son tour sur son chemin vers l'Italie. Il pense alors mourir dans une forêt mais une source jaillit et un chien vient lui apporter du pain tous les jours. Il est sauvé.

Le saint de Montpellier est invoqué jusqu'au Brésil. Katia Pontes, venue se recueillir dans l'église, vit à Recife au Brésil, elle se souvient : 

Ma maman et ma mamie nous disaient toujours quand j'étais enfant : si tu vois un chien et que tu as peur, prie Saint Roch et le chien se calmera. Mais je ne savais pas d'où venait l'histoire.


Une histoire qui fait de Roch le saint protecteur de la peste et des animaux. Son père était premier consul de la ville et sa mère venait de Lombardie, en Italie. Ses parents sont morts quand il avait 17 ans et il est rentré dans les ordres. C'est en Italie, où il est mort à l'âge de 30 ans, que Saint Roch est particulièrement vénéré. Mis en prison pour vagabondage, il ne donne pas son nom, conformément à la règle de son ordre mendiant. Il ne se confiera qu'à un prêtre, mourant, 5 ans plus tard. Libéré, il meurt peu après, le 16 aôut 1479. Il est enterré sur place à Voghera, où son culte commence dès 1482. Son corps est aujourd'hui dans la chapelle Saint Roch (San Rocco), à Venise.

 

Les festivités

Ses reliques et statue sortiront en procession cet après-midi, accompagné par les drapeaux et les musiciens de San Lorenzo d'Alba. Le grand cortège traversera dans les rues de la ville à partir de la maison des relations internationales (Corum) à 17 heures.
 
Consulter le programme.

Sur le même sujet

Montpellier : polémique et manifestation autour du projet de zone d'activité à Saint-Clément-de-Rivière

Les + Lus