Montpellier : les gilets jaunes boudent-ils la voiture ?

Les gilets jaunes boudent-ils la voiture ? Eléments de réponse au salon de l'auto de Montpellier. / © J. Vandal FTV
Les gilets jaunes boudent-ils la voiture ? Eléments de réponse au salon de l'auto de Montpellier. / © J. Vandal FTV

Un an après le début du mouvement des gilets jaunes quid de l'origine de ce conflit, la hausse du prix du gazole. Au salon de l'automobile de Montpellier nous avons voulu savoir comment se portait ce marché et ce que les usagers pensaient de la voiture.

Par Josette Sanna

Dans les allées du salon automobile de Montpellier, nous avons voulu savoir comment l'automobile, objet de tant de désirs mais aussi de tant de reproches en cette année 2019 se portait.       
Sur le stand de ce grand constructeur français, Colette infirmière à la retraite voudrait bien remplacer son petit diesel de 400 000 kms. 
"Dans un village, sans voiture, on est coincé".

13 000 euros : premier prix

Pour une petite auto et l'une des moins chères du marché il lui faudra débourser 13000 euros...
" C'est très cher et avec des options cela l'est encore plus...", soupire l'infirmière.
La voiture reste un poste important dans le budget d'un ménage. 

LOA en vogue

Alors la grande tendance en 2019 c'est la LOA sans apport, une location avec option d'achat...
"Aujourd'hui, les clients louent de plus en plus leur voiture. Cela leur permet de changer de véhicule plus souvent, tous les trois ou quatre ans et d'avoir un véhicule neuf", note Stéphane Maître, directeur de concession automobile.

Electrique ?

Mais l'autre grande tendance c'est l'électricité. Roland et Michel sont interessés par une voiture électrique, faute de mieux. 
"Même sur des petis parcours comme une voie rapide, on a besoin d'une voiture... On ne peut pas les faire en vélo, on se fait écraser".
Soit-disant plus vertueuse, la voiture électrique que l'on nous vend comme le véhicule du futur ne semble pas convaincre Roger, un gilet jaune de passage sur le salon.

Les gens vont ne vont pas se ruer sur les voitures électriques, elles sont trop chères

"L'essence était déjà très taxée et le gouvermement actuel en a rajouté. Ce n'est pas pour cela que les gens vont se ruer sur les voitures électriques ! Et en plus, elles sont trop chères !

Mais si il y a bien encore un endroit ou les petits garçons ont le droit de rêver...avant peut être de changer d'avis, qui sait, c'est bien sur le salon de l'automobile. 
Les voitures ont-elles encore la côte ?
Le pouvoir d'achat est au coeur des revendications des gilets jaunesLe mouvement était né, entre autres, pour dénoncer le prix du carburant. Quelles sont les conséquences sur le marché de l'automobile ? - L. Beaumel. J. Vandal






 

Sur le même sujet

Les + Lus