Montpellier : kalachnikov, pistolets, stupéfiants... un trafic familial démantelé dans le quartier de La Mosson

Soupçonnés de trafic familial dans le quartier de la Paillade, à Montpellier, un homme de 30 ans et quatre autres personnes ont été interpellés mardi 5 octobre et déférés devant le parquet. Près de 50 000 euros, de la cocaïne et du cannabis ainsi qu'une kalachnikov ont été découverts.

Tout est parti d'un renseignement parvenu aux services de police de l'Hérault début septembre 2021 : un individu serait à la tête d'un trafic de stupéfiants (cocaïne, cannabis, résine de cannabis) dans le secteur Paillade, à Montpellier.

Après l'ouverture d'une enquête préliminaire, l'unité de lutte contre les stupéfiants de la Sûreté de l'Hérault a pu valider cette piste par des surveillances régulières. Ils ont pu confirmer "l'existence d'un trafic (...) familial se déroulant sur deux points de deals, situés dans ce même quartier", indique la police.

Une kalachnikov et des pistolets automatiques découverts

Le 5 octobre dernier, un homme de 30 ans à la tête du trafic, sa femme de 29 ans, son fils âgé de 7 ans, son frère âgé de 35 ans et son neveu (15 ans) ont été interpellés. A l'exception du jeune de 7 ans, tous ont été déférés devant le parquet de Montpellier, "en vue de l'ouverture d'une information judiciaire". Une cinquième personne a été déférée.

Lors des perquisitions, 48 860 euros sont saisis et notamment 800 g d'herbe de cannabis, 3,5 kg de résine de cannabis, une kalachnikov, deux pistolets automatiques de calibre 7,65 mm, un pistolet automatique de calibre 9 mm, un gilet pare balle et deux montres Rolex d'une valeur de 25.100 euros.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité