Montpellier : l'ARS Occitanie obligée d'évacuer son siège devenu dangereux

La décision de la Direction générale de l’Agence régionale de santé Occitanie a été rapide. Dans un communiqué, ce mercredi, elle a décidé l'évacuation des locaux de son siège situé dans le quartier du Millénaire à Montpellier pour un risque d'effondrement du bâtiment.

La Direction générale de l’Agence régionale de santé Occitanie a pris ce mercredi, la décision de faire évacuer de façon préventive et jusqu’à nouvel ordre, l’ensemble de ses personnels implantés dans ses locaux à Montpellier.

C'est le siège régional de l'ARS Occitanie et de la Direction départementale de l’Hérault, implantés dans le quartier du Millénaire qui sont visés par cette mesure.

Un risque avéré pour la sécurité

Dans ce communiqué, la direction de l'ARS explique :

"Cette décision fait suite aux conclusions d’une expertise immobilière reçues ce matin. Ce rapport d’expertise conclue à un risque avéré pour la sécurité d’une partie de l’immeuble concerné. Des travaux doivent être engagés sur site pour éviter tout risque d’effondrement lié à des désordres profonds constatés sur la structure de cet immeuble de bureaux".

Déjà en janvier dernier, une évacuation avait eu lieu à cause de l'apparition de fissures importantes sur les murs.
Pourtant, le bâtiment construit autour des années 2000 n'est pas très vieux.

A compter de jeudi 28 octobre, toutes les équipes du siège de l’ARS Occitanie à Montpellier poursuivent leurs activités en télétravail.

L'ARS s'est organisée pour qu'il n’y ait pas d'impact sur l'exercice de ses missions. Cette continuité est organisée en lien étroit avec les équipes régionales de l’ARS à Toulouse et avec chacune des délégations départementales de l’Agence.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société sécurité