• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : des mesures de police administrative pour gérer la mobilisation des Gilets jaunes

Manifestation des gilets jaunes à Montpellier, samedi 5 janvier 2019. / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP
Manifestation des gilets jaunes à Montpellier, samedi 5 janvier 2019. / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP

Les commerçants de Montpellier redoutent la manifestation des Gilets jaunes de ce samedi après les violences commises il y a une semaine dans le centre historique. Certains ont même décidé de fermer boutique. A la veille de la mobilisation, les autorités et la ville ont pris des mesures d'exception.

Par Fabrice Dubault


Après les débordements et les dégradations de samedi dernier en centre-ville de Montpellier, la ville, la métropole et la préfecture de l'Hérault préparent et anticipent l'acte IX du mouvement.

Ce vendredi, dans les rues de l'Ecusson, on a fait le ménage... tout ce qui pourrait être utilisé comme projectile est retiré ou fixé. Les parcs à sapin sont vidés pour éviter que les arbres de Noël ne servent de combustibles. Idem pour les poubelles qui sont retirées de l'espace public.
 

Comment concilier la sécurité de l'espace public avec la liberté de manifester ?


Deux manifestations ont été déclarées en préfecture pour ce samedi 12 janvier, celle des femmes et celle des motards. Mais de nouveaux débordements comme la semaine dernière sont à craindre.

Place Jean Jaurès, si certains hésitent encore à fermer leur établissement, d'autres ont décidé de ne pas ouvrir de la journée. La lassitude est palpable chez certains commerçants, surtout en période de soldes d'hiver.
Beaucoup aimerait que cette nouvelle mobilisation des gilets jaunes se passe sans heurts et sans actes de vandalisme. Mais la durée du conflit, 9 semaines, et la radicalisation de certains manifestants excédés ne sont pas pour rassurer.
 
Montpellier : des mesures de police administrative pour gérer la mobilisation des Gilets jaunes
Les commerçants de Montpellier redoutent la manifestation des Gilets jaunes de ce samedi après les violences commises il y a une semaine dans le centre historique. Certains ont même décidé de fermer boutique. A la veille de la mobilisation, les autorités et la ville ont pris des mesures d'exception. - F3 LR - Reportage : L.Beaumel et J.Morch
 

Les mesures de police administrative du préfet de l'Hérault


Un arrêté préfectoral interdit pour le département de l’Hérault du vendredi 11 janvier 22h00 au lundi 14 janvier 7h00 :
 
  • l’achat, la vente, et transport d’acide, d’artifices de divertissement, de carburant en jerrican, d’alcool ménager et de tous produits inflammables ou chimiques, sur l’ensemble du département de l'Hérault.
  • le transport, la détention et la consommation de boissons alcoolisées sur les lieux de manifestation revendicative sur la voie publique.
 
Des mesures de contrôle des personnes aux entrées et dans les parkings des centres commerciaux pour la journée du samedi 12 janvier ont aussi été prises par arrêté.
 
Les établissements concernés sont :
 
  • passage du Polygone à Montpellier,
  • le Polygone de Montpellier,
  • le Centre Commercial et le Pôle ludique Odysseum à Montpellier
  • magasin Apple sis Zone Odysseum,
  • magasin Darty sis Zone Odysseum,
  • magasin Géant Casino sis Zone Odysseum
  • le Polygone de Béziers,
  • les galeries Lafayette de Béziers,
  • le centre commercial Auchan de Béziers  
  • la gare de Montpellier Saint Roch
 
ATTENTION : le préfet de l’Hérault rappelle que les manifestants sont responsables de leurs actes.
 

Sur le même sujet

Montpellier : des mesures de police administrative pour gérer la mobilisation des Gilets jaunes

Les + Lus