Montpellier : Michaël Delafosse nommé “élu local de l’année”, le maire qui intrigue la presse nationale

Le maire de Montpellier a été nommé “élu local de l’année” par un jury de journalistes politiques. Michaël Delafosse, une personnalité politique montante ? En tous les cas, il intrigue la presse nationale. 

Le maire de Montpellier a été nommé “élu local de l’année” par un jury de journalistes politiques.
Le maire de Montpellier a été nommé “élu local de l’année” par un jury de journalistes politiques. © E. Kessler / Public Sénat

Chaque année, l’annuaire politique Trombinoscope remet 7 prix aux personnalités politiques qui se sont illustrées en 2020. Anne Hidalgo, Bruno Le Maire ou encore Eric Dupont-Moretti ont été distingués ainsi que … Michaël Delafosse, nommé “élu local de l’année”.  

Le maire de Montpellier et de sa métropole a reçu son prix mercredi à l’Assemblée nationale des mains du journaliste de Public Sénat, Emmanuel Kessler : “il incarne une gauche sociale, écolo et offensive sur la sécurité”.

Des promesses de campagnes tenues et emblématiques

Le jury composé de journalistes politiques a salué deux promesses de campagne rapidement mises en place et d’envergure nationale : la gratuité des transports publics et l’instauration d’une Charte de la laïcité

Les transports publics sont gratuits sur l’ensemble de la métropole montpelliéraine depuis la rentrée scolaire, uniquement le week-end pour le moment. Le dispositif devrait conduire à une gratuité totale d’ici la fin du mandat. C’est une première pour une ville de cette taille.

Michaël Delafosse a également imposé aux associations qui bénéficient de subventions publiques, la signature d’une Charte de la laïcité. Elle engage au respect de l’égalité homme-femme, de la liberté de conscience ou de l’égalité dans l’accès aux services publics. Pour le moment, la moitié des associations ont refusé de la signer.

Cette distinction récompense une nouvelle dynamique à l'œuvre pour replacer Montpellier parmi les métropoles de premier rang en France.

Michaël Delafosse, maire de Montpellier.

Michaël Delafosse, une personnalité politique montante ? 

Ce prix d’“élu local de l’année” a été décerné au maire de Montpellier par un jury composé de journalistes politiques reconnus. Rien de surprenant au regard de la manière dont Michaël Delafosse s’illustre depuis son élection dans les différents médias nationaux. 

“Le maire PS qui bouscule son camp” pour Le Figaro, “Le quadra qui détonne au parti socialiste”, d’après Le Monde, il est encore “Le maire qui casse les codes” pour Valeurs actuelles. 

Le maire qui intrigue la presse nationale

Les journalistes politiques le présentent d’abord comme celui que l’on n’attendait pas : un candidat PS qui remporte une métropole en pleine déchéance du parti. En automne, Libération et le Nouvel Obs s’intéressent au professeur d’histoire-géographie qui continue d’enseigner 3 heures par semaine. Nous sommes au lendemain de l’assassinat de Samuel Paty. 

Mais quel est donc ce maire PS qui met les pieds dans le plat ?

Le Figaro

Mais c’est surtout la mise en place de ses mesures emblématiques qui le distinguent. Après la gratuité des transports publics, sa Charte de la laïcité fait “grincer des dents” pour le journal Le Monde. Un acte en rupture avec sa famille politique comme le souligne Marianne et RTL. Les portraits se succèdent dans les journaux avec en filigrane la même interrogation que dans le Figaro : “Mais quel est donc ce maire PS qui met les pieds dans le plat ?” Un homme nommé “élu local de l’année” moins d’un an après avoir pris la mairie de Montpellier. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique