Montpellier : Odaptos, la start-up qui décrypte les émotions humaines grâce à l'intelligence artificielle

Publié le
Écrit par Justine Salles
Felipe Restrepo et Maximilien Joannides, co-fondateurs d'Odaptos.
Felipe Restrepo et Maximilien Joannides, co-fondateurs d'Odaptos. © Marc Ginot

Lancée en août 2020 et commercialisée pour la rentrée 2021, Odaptos repose sur la détection des émotions humaines grâce à l’intelligence artificielle (IA). A travers des entretiens, elle a pour but la compréhension approfondie des émotions, comportements et besoins des utilisateurs de sites internet.

Les émotions captées et détectées par une IA. C’est le concept lancé par deux étudiants : un Montpelliérain, Maximilien Joannides, et Felipe Restrepo, Colombien arrivé en France il y a quatre ans. Les deux co-fondateurs de 27 et 39 ans se sont rencontrés à l’université de la Sorbonne à Paris. Leur objectif, offrir à leurs clients (allant de la start-up à l'agence digitale) la possibilité d'améliorer l'expérience de leurs utilisateurs sur leur site internet. Pour ce faire, ils réalisent des entretiens individuels avec ces usagers dans le but de collecter leurs émotions grâce à une intelligence artificielle.

Tests plus fiables et rapides à moindre coût

Ces tests, habituellement longs et coûteux à mener pour l’Homme, ne prennent que très peu de temps à une intelligence artificielle, qui est capable d’enregistrer et décrypter en temps réel tout ce que les personnes interrogées disent, font, pensent et ressentent... Et de fournir très rapidement une “courbe sentimentale”. Le test réalisé par l’IA est ainsi plus fiable. Non pas en termes de perception, mais en termes de récupération de l’information lors des entretiens. 

Un humain note, oui, mais va forcément rater des micro-interactions, des micro-gestes. L’IA, elle, va le faire sans rater une miette.

Maximilien Joannides, co-fondateur

Interrogé quant à l’impact de l’intelligence artificielle sur la suppression d’emplois de “vraies” personnes, Maximilien répond : “On y a pensé. Ce logiciel, au début, on l’a pensé pour nous. Evidemment, on ne tient pas à supprimer le métier de designer car il y a toujours besoin de l’Homme dans le dernier stade de compréhension du compte-rendu des entretiens. Mais il faut reconnaître que les étapes précédentes sont fastidieuses et chronophages”.

Un test coûte entre 50 et 100€ l’unité, pour trente minutes ou une heure d’entretien. Cela est moins cher que les solutions proposées sur le marché et qui avoisinent les 5 000, 10 000€. “Aujourd’hui, les tests utilisateurs sont réalisés par des groupes de trois, quatre personnes. Il leur faut quelques semaines pour réanalyser les entretiens. Grâce à l’IA, nous coupons cette période d’analyse et donnons le compte-rendu beaucoup plus rapidement", explique Maximilien.

La crise sanitaire comme argument final

La pandémie aura pour sûr généralisé les services de visioconférence. Cela a fini de convaincre les deux jeunes hommes de l’utilité de leur outil, destiné aussi bien aux grands groupes et agences de design, qu’aux jeunes entrepreneurs qui comme eux, souhaitent lancer leur propre société.

Pour lancer l'entreprise, ils ont investi 20 000 euros chacun, obtenu un prêt d'honneur de 50 000 euros de Créalia et bénéficié de 30 000 euros de subventions de la part de la BPI (Banque publique d'investissement).

Un marché en plein essor

S’il est un peu tôt pour parler de chiffre d’affaires, les co-fondateurs, deuxièmes lauréats du Prix Innovation Bercy, espèrent atteindre les 450 000 euros de chiffre d’affaires d'ici fin 2022. Depuis le lancement en septembre, la société compte cinq clients de Lyon à Miami, en passant par la Californie.

En cette fin d’année, une levée de fonds est organisée dans le but de recruter du personnel et ainsi de constituer leur équipe, espérée à une vingtaine de personnes d’ici 2023.

Maximilien et Felipe auront d’ailleurs l’occasion de présenter leur innovation à Las Vegas du 5 au 8 janvier 2022 au CES, “Consumer Electronics Show”, le plus grand salon au monde dédié à l'innovation technologique. Ils espèrent ainsi s’ouvrir encore davantage à l’international et y rencontrer de nouveaux clients.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.