Montpellier : la qualité de l'air s'est améliorée en 4 mois mais la pollution repart à la hausse

2020 est un bon cru pour la qualité de l'air en Occitanie, grâce notamment au confinement et à une météo favorable. Le dernier et seul pic de pollution de l'année, c'était le 3 février avec des particules fines dans le Gers, les Hautes-Pyrénées et en Haute-Garonne. Mais les taux remontent.

Montpellier - des capteurs automatiques d'Air Atmo Occitanie pour surveiller la pollution - juin 2020.
Montpellier - des capteurs automatiques d'Air Atmo Occitanie pour surveiller la pollution - juin 2020. © F3 LR

Ce mercredi, la qualité de l'air en Occitanie varie entre moyenne et médiocre. L'indice est de 5/10 pour la région, sauf l'Hérault qui est au niveau 6. Et depuis 20 jours, la pollution progresse petit à petit... principalement avec la reprise du trafic routier.

Le 11 mai dernier mettait fin à près de 8 semaines de confinement. Un mois plus tard, observe-t-on un retour à une situation habituelle de la qualité de l'air ?

Réponse : OUI mais selon les mesures relevées, le bilan reste positif avec une augmentation encore modérée de la pollution.

Carte du 24 juin 2020 - Air Atmo Occitanie.
Carte du 24 juin 2020 - Air Atmo Occitanie. © ATMO Occitanie

Le confinement : 8 semaines de répit pour l'environnement

Technicien d'exploitation à Montpellier, Patrick vient contrôler le bon fonctionnement d'une station de surveillance de la qualité de l'air. Une des 50 stations automatiques fixes en Occitanie. Et elle est située à proximité du trafic routier.

Nos appareils réalisent des mesures en permanence, 24h sur 24. Puis on fait des moyennes horaires. Et il y a aussi des analyses.

Patrick Viala, technicien.

Les courbes de pollution de l'air en Occitanie - 2020.
Les courbes de pollution de l'air en Occitanie - 2020. © F3 LR

Pendant la période du confinement, les sources habituelles de pollution atmosphérique ont nettement diminué selon les données relevées par l'association Atmo Occitanie.

Il y a 3 polluants principaux en Occitanie. Le dioxyde d'azote issu du trafic routier, l'ozone polluant secondaire dû au soleil et à la chaleur et les particules fines naturelles ou provenant des activités humaines, transports, chauffage ou agriculture.

Fabien Boutonnet, directeur délégué Atmo Occitanie.

Le déconfinement : la pollution repart à la hausse

1 mois après la reprise de l'activité économique même partielle, la pollution atmosphérique est repartie à la hausse. Les mesures relevées en Occitanie montrent une lente dégradation de la qualité de l'air. Notamment, une augmentation des niveaux de dioxyde d'azote. Mais bonne nouvelle, ils restent 30% inférieurs aux concentrations observées les années passées.

Avec les fortes chaleurs et l'afflux de touristes durant l'été, les secteurs le plus souvent concernés par un retour de la pollution de l'air sont surtout le littoral et le département du Gard.

Voir les indices de pollution d'ATMO Occitanie.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement coronavirus santé société déconfinement pollution trafic routier économie transports météo
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter