Montpellier : sport et nutrition au menu des détenus de la prison de Villeneuve-lès-Maguelone

Football, musculation, à la maison d'arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone, dans l'Hérault, plus de 35% des détenus pratiquent une activité sportive. Un nutrionniste est venu à leur rencontre pour vanter les bienfaits d'une alimentation saine dans la pratique du sport et dénoncer le vice du dopage.

Une séance de CrossFit dans la salle de sport de la maison d'arrêt de Villeneuve-les-Maguelone. Cette discipline qui allie force et résistance a aussi le vent en poupe chez les détenus.
Une séance de CrossFit dans la salle de sport de la maison d'arrêt de Villeneuve-les-Maguelone. Cette discipline qui allie force et résistance a aussi le vent en poupe chez les détenus. © C.Métairon/FTV
En moyenne, près de 850 détenus séjournent à la maison d'arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone. Le sport représente est un bon moyen de s'évader mentalement comme physiquement.

Si le foot et la musculation font parties des disciplines les plus prisées. Le CrossFit a aussi le vent en poupe : cette discipline qui allie la force athlétique, l'haltérophilie, la gymnastique et les sports d'endurance connaît un franc succès auprès des détenus.
 

Cela permet de canaliser les énergies et cela transmet des valeurs qui sont bonnes. C'est un outil qui est adapté au milieu carcéral !" Mickaël Escolano, surveillant et moniteur de sports.


Car en prison, le risque de sédentarité est important. Grâce au sport, certains détenus retrouvent une hygiène de vie plus saine.

Mais, à l'intérieur comme à l'extérieur des murs, là aussi le dopage est une pratique courante : certains y ont recours, pour prendre de la masse musculaire plus vite et pour intensifier leur sensation de bien être. 
 
Marc Couget, nutritionniste des footballeurs du MHSC est également venu à la rencontre des détenus la maison d'arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone, début novembre, pour parler des bienfaits d'une alimentation saine dans la pratique du sport.

Certains détenus, en se mettant à faire du sport et en surveillant leur alimentation ont quasiment fondu : l'un d'entre eux a perdu plus de 15 kilos en deux mois ! 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison justice société sport santé dopage