• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : le succès fulgurant du supermarché coopératif La Cagette

1350 coopérateurs ont adhéré en un an à La Cagette, premier supermarché coopératif de Montpellier / © Franck Detranchant, France 3 Occitanie
1350 coopérateurs ont adhéré en un an à La Cagette, premier supermarché coopératif de Montpellier / © Franck Detranchant, France 3 Occitanie

Le premier supermarché coopératif de Montpellier, baptisé La Cagette, fête son premier anniversaire. En un an, il a su attirer 1350 co-propriétaires, qui sont aussi bénévoles et clients de cette enseigne réservée à ses membres. Bilan : un million d'euros de chiffre d'affaires.

Par Valérie Luxey

Au départ, La Cagette, c'était un simple groupe de citoyens précurseurs qui préparaient et distribuaient des cagettes de produits frais dans un garage. Mais depuis septembre 2017, La Cagette est devenue,  grâce à un financement participatif de 240.000 €, un supermarché coopératif de 400 mètres carrés, dont le succès a été fulgurant.


Des produits de qualité, bio et locaux


L'une des coopératrices rencontrées dans les rayonnages dit avoir été séduite par l'esprit communautaire et d'entraide du lieu, qui se veut une alternative aux enseignes de la grande distribution. Ici, pas de malbouffe, seulement des produits de qualité, de préférence bio et locaux.


Un supermarché réservé aux membres de la coopérative


La Cagette est le premier supermarché coopératif de Montpellier. En un an, il a séduit 1350 copropriétaires, qui sont aussi bénévoles : ils doivent travailler 3 heures par mois dans l'établissement. Et passent tour à tour et naturellement du statut de clients à employés. 


Une marge unique


La marge appliquée sur tous les produits est affichée à l'entrée, et elle est la même pour tout ce qui est vendu ici, comme l'explique Faustine Auzzann, salariée coopératrice de La cagette :
 

Le principe de la marge unique, c'est de ne pas mettre en avant un produit plus qu'un autre. Et on se rend compte que finalement, sur certains produits, le bio n'est pas si cher que ça par rapport au conventionnel.


Charles Godron, le coordinateur de la communication et coopérateur de La cagette, détaille le but de cette démarche :
 

Nous, notre objectif, c'est de chercher à créer des filières de distribution économiquement durables, tant pour les consommateurs que pour les producteurs. 
 

Un million d'euros de chiffre d'affaires


En un an, les coopérateurs de La Cagette se sont vendus à eux-mêmes l'équivalent de plus d'un million d'euros de marchandises. Voici le reportage de Jérôme Gaussen et Sylvie Bonnet.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus