Montpellier : suspecté de tentative de viol, un homme de 28 ans au "profil inquiétant" placé en détention provisoire

En novembre 2020, une Montpelliéraine de 58 ans portait plainte pour tentative de viol, vol aggravé et recel de vol. Au terme d'une enquête menée avec la police espagnole, un individu de 28 ans a été interpellé le 30 mars dernier. Selon la police, l'homme n'en serait pas à son coup d'essai.

L'homme de 28 ans a été interpellé par la Sûreté Départementale le 30 mars dernier.
L'homme de 28 ans a été interpellé par la Sûreté Départementale le 30 mars dernier. © Rémy PERRIN / MAXPPP.

Les faits remontent à la nuit du 8 au 9 novembre 2020. Endormie dans son pavillon de Montpellier, une femme âgée de 58 ans est soudain réveillée par la voix d'un homme : ce dernier tient des propos obscènes et touche ses parties intimes. La victime le repousse et tente d'échapper à son emprise. L'homme la mord alors au bras et prend la fuite à vélo. 

Choquée, la victime dépose plainte le lendemain et donne le signalement de son agresseur. Le groupe des violences aux personnes de la Sûreté Départementale est alors saisi. L'enquête les mène tout d'abord devant une résidence montpelliéraine. Un vélo similaire à celui de l'individu recherché est trouvé.

Le suspect connu en Espagne pour des faits similaires

À cette même époque, la police lance des analyses ADN à partir des traces relevées dans la morsure de la victime et découvre que l'agresseur est connu des forces de l'ordre espagnoles. À l'issue d'une enquête conjointe avec l'Espagne, les enquêteurs comprennent que le suspect n'en est pas à son coup d'essai : il a déjà commis en 2012, et en l'espace d'un mois, un viol aggravé et deux tentatives de viol.

Un "profil inquiétant" 

L'homme est finalement interpellé le 30 mars dernier dans la résidence de Montpellier, repérée quelques mois plus tôt par la Sûreté Départementale. Cet Espagnol de 28 ans, d'origine marocaine, a rejoint sa famille à Montpellier en 2013. Confondu par son ADN, il reconnaît s'être introduit dans le pavillon de la victime de 58 ans pour voler un ordinateur, mais nie toute agression.

En revanche, il avoue une tentative de viol dans le quartier Gambetta en 2020, pour laquelle aucune victime n'a encore été recensée. Jugé comme un "profil inquiétant" par la police, le suspect a été déféré au parquet et placé en détention provisoire. Une commission rogatoire est ouverte.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers violence police société sécurité femmes