Municipales à Montpellier : un pacte PS-Verts contre le maire sortant

L’outsider Mickaël Delafosse (PS) renforce ses chances en faisant liste commune avec l’écologiste Coralie Mantion d'EELV. A eux deux, ils ont rassemblé plus de 24% des voix. Le couple présenté ce jeudi a pour objectif de battre le maire sortant le 28 juin.
 

Une alliance confirmée entre Michaël Delafosse et Coralie Mantion
Une alliance confirmée entre Michaël Delafosse et Coralie Mantion © F. Hertmann/FTV
Pour sa première conférence de presse, le lieu n’a pas été choisi au hasard. Le plateau des Bouisses est un écrin de verdure à l’ouest de Montpellier. Un site emblématique choisi par le nouveau tandem créé à l’orée du second tour des municipales. D’un côté, des forces de gauche rassemblées. De l’autre, les troupes des verts éparpillées. La candidate officielle d’Europe Ecologie les Verts a été défaite sans gloire, alors que le candidat PS créait la surprise en talonnant le maire sortant.


L'écologie en étendard commun

Le tandem a donc choisi un espace naturel de 100 hectares menacés à terme par une zone d’aménagement différé pour lancer sa campagne. Et il a hissé le drapeau vert pour partir à l’abordage.

 Je veux être un maire qui protège, et qui fera de Montpellier une référence en matière d’écologie, assène d’entrée Mickaël Delafosse.

Sa colistière enchaîne en évoquant une urbanisation galopante et des projets de forêt urbaine et d’agri-parc afin de rendre la ville plus autonome sur le plan alimentaire (à peine 2% selon la candidate aujourd’hui).

Le couple indique avoir beaucoup travaillé sur la transition écologique. Mickaël Delafosse, souriant, parle d’échanges constructifs et d’apport d’idées quand Coralie Mantion, plus crispée, veut prouver qu’elle ne s’est pas laissée convaincre facilement.
   

Entre routes et vélos


Ainsi, le projet de contournement ouest de Montpellier avait la faveur du candidat PS, tandis que la candidate EELV y était fermement opposée. Aujourd’hui, elle martèle que cet aménagement routier devra se faire sans le moindre euro du contribuable montpelliérain.
Unanime, le tandem l’est en revanche sur les pistes cyclables qui ont fleuri ce printemps en ville.
 
Image d'illustration.
Image d'illustration. © Maxpp FREDERIC CHARMEUX


Unanime, le tandem l’est en revanche sur les pistes cyclables qui ont fleuri ce printemps en ville.


 Des pistes jetables à l’opposé d’un véritable plan de déplacement alternatif,  démarre l’écologiste

 et dire que c’est un virus qui est à l’origine de la politique cyclable à Montpellier !  embraye le socialiste.

Le ticket Delafosse-Mantion a donc choisi d’ouvrir cette nouvelle séance électorale par l’écologie avant le social et l’économie, avant également de lever le rideau sur leur liste d’ici lundi.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections philippe saurel parti socialiste europe écologie les verts