Municipales 2020 à Montpellier : pour l'ex-tête de liste EELV Clothilde Ollier “tout est complètement faux”

"On est incapable de m'expliquer pourquoi on se retrouve dans cette situation." Deux jours après avoir été évincée de sa place de tête de liste EELV à Montpellier, Clothilde Ollier s'exprime pour la première fois. / © T.Will
"On est incapable de m'expliquer pourquoi on se retrouve dans cette situation." Deux jours après avoir été évincée de sa place de tête de liste EELV à Montpellier, Clothilde Ollier s'exprime pour la première fois. / © T.Will

"On est incapable de m'expliquer pourquoi on se retrouve dans cette situation." Deux jours après avoir été évincée de sa place de tête de liste de EELV à Montpellier, Clothilde Ollier s'exprime pour la première fois. "Je porterai une liste écologiste pour les prochaines municipales".

Par Olivier Le Creurer avec T. Will

48 heures après avoir été évincée de la tête de liste EEVL pour l'élection municipale à Montpellier (15 et 22 mars), Clothilde Ollier s'exprime enfin. L'ex- maire de Murles qui avait remporté la primaire en octobre dernier face à Jean-Louis Roumégas a été suspendue "à titre conservatoire" par le bureau exécutif du parti.

Je me suis levé un matin et j'ai reçu un mail m'annonçant que je n'avais plus le droit d'utiliser le logo


"C'est un sentiment d'incompréhension. On est incapable de m'expliquer pourquoi on se retrouve dans cette situation. Je me suis levé un matin et j'ai reçu un mail m'annonçant que je n'avais plus le droit d'utiliser le logo," explique incrédule Clothilde Ollier.

"Nous avons mené une mission de médiation et elle a à nouveau refusé les quelques propositions qui pouvaient retisser la confiance", a rapporté Julien Bayou, secrétaire national. Clothilde Ollier ironise: "La rencontre s'est faite dans la cuisine d'un membre d'EELV local."

Tout est complètement faux


Depuis plusieurs semaines, le divorce semblait avoir été consommé avec une partie des militants notamment après le choix de la candidate de se rapprocher de formations politiques telles que le groupe Confluence composé de plusieurs membres de la France Insoumise. "Il faut qu'elle accepte que porter les couleurs écologistes implique d'en porter les propositions". Mais aux yeux de Julien Bayou, "une ambition individuelle ne peut s'affranchir du collectif". "Tout est complètement faux", affirme Clothilde Ollier. "Sur les 45 places éligibles, 30 places sont réservées à EELV. Nous avons créé une commission électorale, je n'en fais pas partie".

Une tendance vert-rouge que ne partage pas beaucoup de militants EELV (Emmanuel Négrier, politologue)


"Nous assistons à une lutte de différents courants. La personnalité de Clothilde Ollier est à prendre en compte également. Elle vient de la CGT. C'est donc une tendance vert-rouge que ne partage pas beaucoup de militants EELV," analyse de son côté Emmanuel Négrier, politologue. 
 

"J'ai été élue tête de liste pour le rassemblement des écologistes à Montpellier, ce que je reste. Je porterai une liste écologiste pour les prochaines municipales. Après, c'est juste une histoire de logo", assure Clothilde Ollier.

Cet épisode va laisser des traces profondes


Quelles conséquences pour EELV pour cette élection municipale à Montpellier dont le dernier sondage (commandé par EELV) donnait le mouvement écologiste vainqueur dans tous les cas de figure ? "Cet épisode va laisser des traces profondes," assure Emmanuel Négrier. "Avec certitude, il y aura au moins deux listes se réclamant de l'écologie. Quand la campagne sera lancée, cela risque d'être la cacophonie. Beaucoup ne vont pas se reconnaître dans ce chicaya". 

Laurent Beaumel et François Jobard ont assisté à la conférence de presse très attendue qu'a donnée lundi soir Chlotilde Ollier.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus