Municipales 2020 à Montpellier : les Verts prennent racine face au maire sortant Philippe Saurel

Manu Reynaud et Clotilde Ollier (EEVL) et Philippe Saurel / © D.Debarros/FTV et V. Isore/Maxppp
Manu Reynaud et Clotilde Ollier (EEVL) et Philippe Saurel / © D.Debarros/FTV et V. Isore/Maxppp

Un nouveau sondage confirme le score potentiel de la liste écologiste menée par Clothilde Ollier. Avec 22%, celle-ci devancerait celle du maire sortant Philippe Saurel (19%) au premier tour. Réactions des politiques qui semblent prêts à certains rassemblements futurs contre ce dernier.

Par Philippe Sans

En septembre dernier, un premier sondage BVA-La Tribune-Public Sénat donnait les Verts et le maire sortant au coude à coude sur Montpellier. Voici que ce possible mano à mano se confirme, avec des scores qui restent ancrés entre 19% et 22% ​​​​​.

C'est une bonne nouvelle pour les valeurs et le combat écologistes. Et en vue du second tour, tous ceux qui porteront l'écologie en programme, et non un coup de peinture verte d'opportunisme, sont les bienvenus!​​​​​
(Clothilde Ollier, tête de liste Europe Ecologie-Les Verts)

 


Certes l'échantillon de 611 sondés induit une marge d'erreur de 2,4%. La projection serait alors inversée avec Philippe Saurel à 21,4%... devant Les Verts à 19,6%. Mais à regarder de plus près ce sondage, un front anti-Saurel semble se dessiner et possible pour certains.

Car cette fois-ci, ce sondage Harris Interactive commandé par le député LREM de l'Hérault et candidat en attente d'investiture Patrick Vignal, comprend ce qui pourrait être l'ensemble des candidats sur la ligne de départ.
 
Elections Municipales de mars 2020. Hypothèses de 1er tour. / © Harris interactive - Sondage municipales Montpellier.
Elections Municipales de mars 2020. Hypothèses de 1er tour. / © Harris interactive - Sondage municipales Montpellier.



Avec d'abord la liste #Nous Sommes - La France Insoumise qui pointe en troisième position avec 12% d'intentions de vote.  
 

C'est la traduction du ras-le-bol grandissant que nous ressentons depuis un an et demi de présence sur le terrain. Les gens ont le sentiment d'être orphelins sur les questions sociales et environnementales. Ils veulent sortir des "cousinades", ces élus qui aujourd'hui rejettent ceux avec qui ils ont gouvernés dans l'exécutif local. (Alenka Doulain, tête de liste #Nous Sommes-LFI)
 

Alenka Doulain, tête de liste #Nous sommes Municipales 2020 Montpellier / © #Nous Sommes Montpellier
Alenka Doulain, tête de liste #Nous sommes Municipales 2020 Montpellier / © #Nous Sommes Montpellier


Pointé du doigt, le triumvirat Saurel-Vignal-Delafosse...avec qui apparemment aucune entente ne semble possible, tout comme avec le RN. Mais cette liste citoyenne ne rejetterait pas une possible entente avec les Verts.

 Autre apparition, la candidature de Mohed Altrad rassemblerait 10% d'intentions de vote à ce jour...devant celle du député Patrick Vignal (9%). 

Ce sondage, même techniquement imprécis, confirme un rejet massif du Maire de Montpellier et un poids alarmant de l'extrême gauche. (Jean-Pierre Grand, ex-sénateur Les Républicains, soutien de Mohed Altrad)

Sans pour autant écarter de possibles alliances larges au soir du premier tour, "en dehors du RN", pointé lui à 11% avec sa tête de liste Olaf Rokvam.

Position identique du côté du commanditaire de ce sondage, le député LREM Patrick Vignal :

Ce sondage confirme la rupture entre le maire sortant et la moitié de ses électeurs de 2014. Rupture qui existe aussi entre Philippe Saurel et la plupart des autres candidats : il s'est fâché en cinq ans de mandat avec tout le monde ou presque. Et  je n'ai aucun problème pour travailler avec l'ensemble des autres composantes en lice, sauf le Rassemblement national !

Pour notre part, nous sommes satisfaits de ce score de 11% dans un deuxième sondage consécutif. C'est un socle de base stable sans véritable démarrage de campagne...pour un objectif de 15% que nous nous fixons pour le premier tour de mars prochain. (Olav Rokvam, tête de liste Rassemblement National)

Le candidat socialiste Michaël Delafosse, tout comme le Républicain-UDI Alex Larue, donnés tous deux à 8% ne commentent le sondage. Le premier liera toute alliance à la concordance avec certaines de ses propositions (comme la gratuité des transports en commun) "et non sur des accords de postes". Le deuxième "traitera la situation de manière pragmatique quand il y sera confronté, au soir du premier tour."

Philippe Saurel, maire de Montpellier. / © Nicolas Chatail - FTV
Philippe Saurel, maire de Montpellier. / © Nicolas Chatail - FTV

Quant au maire sortant Philippe Saurel, qui n'a pas officiellement encore annoncé s'il serait candidat à sa succession en mars prochain, il "commente seulement en observateur politique" ce sondage tout en taclant au passage ses adversaires potentiels :

Tout a été fait pour que la confiture soit du même côté de la tartine ! Mon étiquette officielle de "Citoyen divers gauche écologiste" est réduite à "Divers Gauche". On teste une liste Verte...alors qu'il pourrait y avoir des listes dissidentes. Idem pour la liste Nous sommes-LFI alors que certains de La France Insoumise sont contre. Le candidat Vignal s'attribue une investiture non encore attribuée et fait malgré ce le plus mauvais score de La République en Marche sur Montpellier depuis les présidentielles !


Cette investiture devrait être tranchée le lundi 11 ou 18 décembre par le BurEx (Bureau du parti présidentiel et de ses composantes politiques alliées). Restent deux autres questions en suspend qui pourraient venir troubler l'échiquier : une possible liste divergente écologiste suite aux contestations de la primaire menée par Jean-Louis Roumégas...et l'éventualité d'un renoncement de la part de Philippe Saurel.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus