Musique et confinement : des peluches comme spectateurs en salle pour le concert de Noël de l'Orchestre de Montpellier

Confinement oblige, comme pour beaucoup d’autres artistes, les spectacles de l’Orchestre National Montpellier Occitanie sont suspendus. Ce qui n’empêche pas les musiciens de répéter et de préparer les concerts traditionnels de Noël. Avec comme spectateurs, des peluches !
Des ours, des pandas, des lapins, un dauphin, des licornes, une grenouille, des crocodiles...aux premiers rangs pour un concert de Noël confiné.
Des ours, des pandas, des lapins, un dauphin, des licornes, une grenouille, des crocodiles...aux premiers rangs pour un concert de Noël confiné. © Communication Orchestre National de Montpellier Occitanie
Si la pandémie de la Covid-19 n’avait pas refait surface, les musiciens de l’Orchestre National Montpellier Occitanie auraient rempli pour cet automne les théâtres et salles de spectacle de Sète (Hérault), Carcassonne (Aude) et Saint-Gilles (Gard) avec "Impressions d’Italie". Ce concert dirigé par Magnus Fryklund, chef d’orchestre suédois, mettait notamment en avant deux œuvres du musicien italien Gioacchino Rossini (l’ouverture de l’opéra "La Scala di seta" et le "Concerto pour basson" interprété par le soliste Rodolphe Bernard), ou encore « Pulcinella Suite » d’Igor Stravinsky.

Pas de fauteuils vides pour Noël !

Un alléchant programme pour enjouer aussi le traditionnel concert de fin d’année de l’orchestre au Corum de Montpellier. Mais voilà, le reconfinement a fait tomber le rideau sur cette tournée. Restait à savoir comment conserver à distance avec les spectateurs le lien et le rendez-vous habituel des fêtes.

« Les protocoles sanitaires (distanciation, gel hydro alcoolique, masques) nous permettaient de travailler en sécurité. Nous avons donc préparé l’enregistrement de nos concerts de fin d’année. Et nous avons cherché des idées originales pour mettre un peu d’âme dans la salle…car ce n’est pas naturel de jouer pour un musicien devant des parterres vides », explique Pascal Dufour, directeur de communication de l’Orchestre National Montpellier Occitanie.

Des peluches comme spectateurs...

Et l’idée a donc jailli : combler un peu le vide par une présence « Covid-compatible ». L’Orchestre a donc acheté une soixantaine de peluches : ours, pandas, lapins, chiens, licornes, crocodiles, un dauphin, une grenouille…, un véritable bestiaire à la Prévert installé le temps d’un concert dans les fauteuils de velours rouges. Ces « spectateurs » ont été fournis par l’Atelier de la peluche, situé en cœur de ville à quelques encablures de l’Opéra Comédie.
 

...et des musiciens aux anges !

Non prévenus, les musiciens ont ainsi découvert une salle...avec du public, même s'il était quelque peu particulier :

C'est frustrant de faire des concerts pour personne. J'ai trouvé cette idée sympa et symbolique : remplir l'espace habituellement vide en ces temps de Covid et donner aussi à des enfants. J'ai deux enfants...et j'ai trouvé touchant de savoir que ces peluches allaient être données à des enfants de familles défavorisées.

Estevan De Almeida Reis, alto second soliste de l'Orchestre National Montpellier Méditerranée

Car si les peluches ont semblé ravies de ce concert, elles n’ont pas pris pour autant un abonnement pour la saison : elles ont été offertes par l’Orchestre National Montpellier Occitanie à l’association des Restos bébés du quartier de La Paillade. Elles seront réparties dans les traditionnels colis que distribue cette antenne des Restos du Cœur sur Montpellier à des familles en nécessité les 10 et 17 décembre pour égayer le Noël des enfants.
Esteban De Almeida Reis, alto second soliste de l'Orchestre, a profité de l'occasion qui lui était donnée pour apprendre à l'un des membres de ce public inhabituel...la pratique de l'alto !
Esteban De Almeida Reis, alto second soliste de l'Orchestre, a profité de l'occasion qui lui était donnée pour apprendre à l'un des membres de ce public inhabituel...la pratique de l'alto ! © Orchestre National Montpellier Montpellier Méditerranée
Estevan De Almeida Reis a profité de l'occasion pour apprendre à l'une des peluches la pratique de l'alto ! Un peu de sourire pour un musicien franco-brésilien inquiet pour ses parents restés dans leur pays d'origine et confrontés à une crise nationale de Covid :

Pour l'instant, mes parents vont bien, mais je ne pense pas que c'est la même chose pour mon pays de naissance. Le Brésil vit un triste moment et j'ai peur que cela dure longtemps.

Estevan De Almeida Reis, alto second soliste de l'Orchestre National Montpellier Méditerranée


Ce concert de Noël  "Impressions d’Italie" sera diffusé le 26 décembre à 15 heures sur la chaîne Youtube de l’Orchestre National Montpellier Occitanie.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société confinement coronavirus - confinement : envie d'évasion culture musique spectacle vivant concerts noël événements sorties et loisirs