Neurologie, IRM, chirurgie... Nos animaux de compagnie aussi ont des hôpitaux à la pointe de la technologie

Ces dernières années, la place des animaux de compagnie a changé au sein de nos familles. Alors, pour prendre soin d'eux, cet hôpital vétérinaire de Montpellier s'est doté de technologies de pointe.

En Occitanie, c'est une structure unique. Un centre hospitalier dédié aux soins des animaux de compagnie. Les urgences vétérinaires accueillent ces patients à quatre pattes nuit et jour, dans un rayon de 300 km. Comme ce petit berger australien, dans les bras de sa propriétaire. "Ce petit bout a mangé une éponge, donc il est pas très bien. On va essayer de voir ce qu'on peut faire", explique-t-elle.

Si on vient de loin dans cet hôpital, c'est aussi pour consulter des spécialistes. Ce malinois de quatre ans s'est rompu les ligaments et a besoin d'un suivi orthopédique. "Ils lui ont posé une prothèse qui a été faite sur mesure pour lui, et il a également eu une greffe osseuse", raconte son maître.

Il n'y a que cette clinique dans l'Hérault qui réalise le type d'opération dont mon chien avait besoin.

Propriétaire d'un malinois blessé

Les spécialités sont nombreuses : cancérologie, cardiologie. Mais aussi un service radiologie. Languedocia vient d'investir un million d'euros dans cette technologie, une IRM a haut champ magnétique.

Laurent Blond est responsable du service imagerie du centre hospitalier. Il fait partie des très rares radiologues vétérinaires en France. "On a un service de neurologie ici, et l'IRM, c'est la modalité de choix pour les images du cerveau et de la moelle épinière, ainsi qu'au niveau ostéoarticulaire. Comme on a un service important de chirurgie, ça nous permet d'aller beaucoup plus loin dans le diagnostic des pathologies articulaires."

Quatre fois plus de patients en 12 ans

La clinique a vu le jour il y a 12 ans, pour devenir en 2018 un centre hospitalier. 110 professionnels s'activent ici chaque jour, le nombre de patients, lui, a été multiplié par quatre.

Antoine Dunié-Mérigot, vétérinaire associé fondateur du centre hospitalier, observe une évolution ces dernières années : "On le voit, surtout depuis le Covid, la place de l'animal a changé. Il est devenu un être à part entière dans la famille, les gens sont prêts à faire beaucoup de choses. La médecine vétérinaire aussi a énormément évolué depuis 10-20 ans."

Fondé par quatre vétérinaires associés, l'organisme est indépendant. En France, il existe onze centres hospitaliers vétérinaires comme celui-ci.

Écrit avec Marie Redortier.