• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Objectif des gilets jaunes à Montpellier : la convergence des luttes

Les gilets jaunes remontent la rue de la Loge à Montpellier / le 30 mars 2019. / © L-L. Galy / France 3 LR
Les gilets jaunes remontent la rue de la Loge à Montpellier / le 30 mars 2019. / © L-L. Galy / France 3 LR

A Montpellier, les Gilets Jaunes se mobilisent à l’occasion de l’acte 20 du mouvement. Ils ont un objectif : la convergence des luttes, notamment avec ceux qu'ils appellent "les gilets verts".

Par Olivia Boisson


Près de 1.600 personnes ont participé à l'acte 20 de la mobilisation à Montpellier. L'un des rendez-vous était fixé à 14 heures place de la Comédie.
 
Montpellier : 20ème journée de mobilisation des gilets jaunes (place de la Comédie)
A Montpellier, les Gilets Jaunes se mobilisent à l’occasion de l’acte 20 du mouvement. Des réunions sont prévues à plusieurs endroits de la ville, dont la place de la Comédie. Nous faisons le point. - France 3 LR

Puis vers 14 heures 30, le cortège s'est mis en marche, direction la rue de la Loge, l'une des rues commerçantes de la ville de Montpellier. Certains d'entre eux se sont mis à huer lors de leur passage devant la Préfecture. Direction le Peyrou.

Portraits de gilets jaunes

Maria est un gilet jaune quasiment de la première heure. Elle se dit pacifiste. / © L-L. Galy
Maria est un gilet jaune quasiment de la première heure. Elle se dit pacifiste. / © L-L. Galy

Maria est au sein du cortège. Elle manifeste depuis l'acte II, par solidarité. 

Je suis pacifiste, mais je revendique le droit de me défendre face à la violence d'Etat.

Jules a 76 ans et est atteint d'un handicap. Il est mobilisé depuis le premier jour. / © L-L. Galy
Jules a 76 ans et est atteint d'un handicap. Il est mobilisé depuis le premier jour. / © L-L. Galy

Jules a 76 ans. C'est un gilet jaune de la première heure, mobilisé à chaque fois au rond-point du Grand M. Car pour lui, les rassemblements en ville donnent l'occasion aux casseurs d'infiltrer le mouvement ce qui rend le rassemblement contre-productif.

Manifestation déclarée sur le rond-point du Grand M 

Eleonore Martinelli est la présidente de l’association Projet Citoyen 34. Hier, la manifestation du rond-point du Grand M a été déclarée en préfecture. Contactée par téléphone en début d’après-midi, la présidente de l’association était en train de préparer le rassemblement.

Nous voulons recréer cette solidarité que nous avons connue sur les ronds-points. Cela avait disparu avec l’ambiance des samedis précédents… L’esprit gilet jaune avait disparu.

Convergence des luttes

Le groupe Gilets Jaunes Pacifiquement Unis et d’autres groupes de gilets jaunes se réuniront, accompagnés des "gilets verts". Certaines associations viendront également du Tarn. Du monde est donc attendu, selon les organisateurs, au rond-point du Grand M : dès 15 heures 30, les motards de la FMMC34 devraient arriver progressivement avant d’être rejoints par les gilets jaunes du centre-ville aux alentours de 17 heures.

Un discours sera prononcé par des gilets jaunes. Avec un objectif pour Eleonore Martinelli : que les manifestants laissent leurs appartenances de côté pour mettre en place une réelle convergence. 

Un appel à se rassembler le 4 mai prochain

Sur la place de la Comédie, les Gilets Jaunes ont appelé à un grand rassemblement le 4 mai prochain. La proposition a été votée à main levée et au bruit.

Plusieurs personnes interpellées et blessées

Quatre personnes ont été interpellées : deux devant l'office de tourisme de Montpellier et deux devant la gare. Deux CRS et un gendarme ont été blessés.

Après 18 heures, la situation était toujours tendue avec la présence de plus d'une centaine de manifestants. Les forces de l'ordre sont intervenues afin d'évacuer la place de la Comédie.
 
Peu après 18h, les forces de l'ordre ont fait évacuer la place de la Comédie, à Montpellier. / © DR
Peu après 18h, les forces de l'ordre ont fait évacuer la place de la Comédie, à Montpellier. / © DR

Un commerçant vient en aide aux gilets jaunes

Selon l'AFP, en fin d'après-midi, des gilets jaunes visés par des tirs de gaz lacrymogènes et incommodés se sont réfugiés dans un magasin Carrefour dont le gérant a ouvert la porte en urgence. Ce gérant, William, a offert des bouteilles d'eau aux manifestants.

Je ne suis pas contre les gilets jaunes, bien au contraire. C'est logique que ça pète au final. Même si j'ai peur par rapport au commerce... Ça fait deux fois que des gens se réfugient chez moi.

Sur le même sujet

A Lunel, ils ont appris les gestes qui sauvent… Leurs animaux !

Les + Lus