Pénurie de médicaments : une crise qui dure et qui énerve les pharmaciens de l'Hérault

La pénurie de certains médicaments inquiète alors que l'hiver s'installe. Le syndicat des pharmaciens de l'Hérault a décidé d'impliquer les patients, eux aussi concernés, via une lettre adressée au président de la République. Les ruptures d’approvisionnement touchent toutes les gammes de médicaments.

Amoxicilline, Flécaine, lidocaïne : tels sont les médicaments en stock limités ou carrément indisponibles actuellement dans les officines. Une pénurie qui touche toutes les classes thérapeutiques, selon Christelle Quermel, présidente du syndicat des pharmaciens de l'Hérault : 4 000 médicaments étaient au bord de la rupture.

Le manque d'antibiotiques comme l'Amoxicilline, médicament à spectre large très demandé en cette saison, inquiète les clients des pharmacies.

Le syndicat des pharmaciens de l'Hérault a décidé d'expliquer la situation par le biais d'une pétition, présentée à la signature dans les 396 officines du département.

J'ai signé cette pétition parce que je suis concernée. Comme je fais une arythmie du coeur, si jamais je n'avais plus ces produits, je serais un peu embêtée...  

Jocelyne Le Tareau, cliente d'une pharmacie de Montpellier

Il s'agit en fait d'une campagne de sensibilisation pour expliquer cette pénurie de médicaments, alors que les laboratoires, eux, auraient deux à quatre mois de stocks.

C’est la loi du plus offrant qui serait la cause cette pénurie, d'autant que la France est le pays d’Europe où les médicaments sont le moins chers :

"Nous, ce que l'on demande, c'est de relever le prix des médicaments afin que les fabricants puissent vendre à la France et pas aux autres pays européens qui ne connaissent pas ces ruptures actuelles", explique Frédéric Pappalardo, trésorier du Syndicat des pharmaciens de l'Hérault.

Toutes les pharmacies de sud de la France, de Nice à Perpignan sont invitées à rejoindre ce mouvement dans les prochains jours.