Planter des arbres en Occitanie : une réponse au changement climatique

Jean-Paul Wabotaï et les enfants des écoles de Villeneuve-les-Maguelone en train de planter / © FTV
Jean-Paul Wabotaï et les enfants des écoles de Villeneuve-les-Maguelone en train de planter / © FTV

" Les arbres c'est la vie !" Voici le message que porte Jean-Paul Wabotaï. Cet artiste montpelliérain s'est lancé dans une véritable croisade. Il est le Président de l'association "un million d'arbres " et a mené tout le mois de novembre des opérations de plantations dans l'Hérault. 

Par Delphine Aldebert

Ils sont des centaines armés de pelles et de râteaux : des élèves du CP au CM2 des écoles Françoise Dolto et Pierre Bouissonet ont investi un terrain de Villeneuve-les-Maguelone dans l'Hérault.

Leurs établissements ont répondu à l'appel de Jean-Paul Wabotaï, ce montpelliérain originaire du Congo à l'enthousiasme communicatif. Il a créé en 2017 l'association "un million d'arbres" dont l'objectif est simple : lutter contre le réchauffement climatique en plantant un maximum d'arbres partout en France.
Pendant tout le mois de novembre, il a organisé des opérations de plantations en particulier dans l'Hérault.

"Nous savons très bien que nous n'enlèverons pas les voitures, les bateaux ou bien les usines mais nous pouvons planter des arbres comme une réponse simple, facile et visible avec un impact rapide" explique Jean-Paul Wabotaï 

 

"Les arbres que nous plantons resterons toute votre vie dans vos coeurs et dans vos mémoires" scande Jean-Paul Wabotaï / © FTV
"Les arbres que nous plantons resterons toute votre vie dans vos coeurs et dans vos mémoires" scande Jean-Paul Wabotaï / © FTV


Un discours qui prend tout son sens face à une réalité chiffrée : un arbre, c'est 1000 kms en voiture compensés ou un trajet de 750 kms en avion, c'est aussi 4 mois d'oxygène.

Car les arbres permettent de réduire notre empreinte carbone. Au cours de la photosynthèse, les feuilles captent la lumière, absorbent l'eau par leur racines ainsi que le gaz carbonique de l'air et rejettent de l'oxygène. 

Frapper à toutes les portes

Jean-Paul Wabotaï, inspiré par le journaliste italien Roberto Savio, Oscar Arias prix Nobel de la Paix, Ex-Président de Costa Rica et Al Gore, Ex-Vice-Président des Etats Unis d’Amérique s'est investi dans une grande mission : aller frapper aux portes des municipalités, des départements et des régions pour les convaincre de participer à son projet.

 

Opération de plantation d'arbres initiée par le Président montpelliérain de l'association "un million d'arbres", Jean-Paul Wabotaï

 

Montpellier, preum's !


Montpellier est la première ville à lui avoir répondu favorablement.  En 2018, elle a planté 1 000 arbres, autant en 2019.

La commune s'est engagée à renouveler l'opération chaque année. Le MHSC, le club de football de Montpellier a, lui aussi, été sensible à la démarche de Jean-Paul Wabotaï. Chaque but marqué en Ligue 1, c'est cinq arbres plantés.

Mais le Président de l'association "un million d'arbres" est également allé à la rencontre des jeunes générations. Il a expliqué en classe l'importance de de son projet. Et il a été entendu.

" C'est une très belle expérience pour les enfants. Ils sont ravis de participer à cette opération. Nous en avons beaucoup parlé en classe et ils ont très envie de préserver leur planète. Ils sont sensibles aux questions environnementales et à la préservation de la biodiversité. Ils sont déjà capables de trier leurs déchets et sont très conscients des problèmes actuels. Ils veulent être acteurs du changement" confie Sonia Moudar, professeur de CE1 à l'école Dolto

 

Des enfants de CE1 de l'école Françoise Dolto plante un laurier thym / © FTV
Des enfants de CE1 de l'école Françoise Dolto plante un laurier thym / © FTV

Et le message semble être passé auprès des élèves qui ont compris l'enjeu de cette opération :

"C'est important de planter des arbres pour vivre, manger et enlever la pollution sur Terre" explique Yanis en CM1. "Si on les arrose bien tous les jours ils vont grandir très vite" complète Lilou en CE2.

 

Les enfants mettent du coeur à l'ouvrage pour planter leurs arbres / © FTV
Les enfants mettent du coeur à l'ouvrage pour planter leurs arbres / © FTV

Un soutien de poids

Christian Allié, l'ami des arbres qui a vécu 50 ans en Afrique et a été témoin de la déforestation, soutient l'initiative de Jean-Paul Wabotaï.

"Les arbres sont importantissimes. Ils datent de 380 millions d'années alors que nous Homo Sapiens nous sommes sur Terre seulement depuis 200 millions d'années ! En 10 ans nous avons bétonné l'équivalent d'un département français et vous voyez ce qui se passe avec les inondations ! Il faut arrêter ça ! " explique Christian Allié.


Lui, qui a eu l'occasion d'observer quelques unes des forêts primaires au Gabon, s'insurge contre l'exploitation purement financière des forêts :

"La Nature s'organise elle-même et nous venons mettre la panique là dedans. On continue à couper en Afrique, au Brésil, en Malaisie ou encore à Madagscar. Il ne reste que 8% du patrimoine originel, c'est terrible. L'exploitation durable de nos forêts c'est faisable. Des solutions existent. Si nous n'arrêtons pas ce massacre nous allons vers des catastrophes avec des augmentations de températures, des phénomènes climatiques extrêmes...C'est très grave." raconte Christian Allié

 

Déforestation réserve biologique Nascentes da Serra do Cachimbo au Brésil Août 2019 / © Joao Laet/AFP
Déforestation réserve biologique Nascentes da Serra do Cachimbo au Brésil Août 2019 / © Joao Laet/AFP


Bilan positif


Et pourtant Jean-Paul Wabotaï a lancé un véritable mouvement. S'il n'a pas réussi à obtenir des subventions pour son association, de nombreuses collectivités ont adhéré à son initiative. 

"Le bilan est positif. Nous avons reçu un mail de la région Bretagne qui s'engage à planter 5 millions d'arbres. Ca donne de l'espoir. Les Alpes nous ont dit qu'il planterait 2 millions d'essences. Même si nous n'avons pas suscité l'engouement des 43 000 villes françaises nous sommes dans le bon timing car nous nous sommes fixés pour objectif de planter un million d'arbres entre 2018 et 2020. Pour le moment nous en sommes à 10 000 arbres." détaille Jean-Paul Wabotaï
 

Il nourrit désormais un autre rêve et a d'ailleurs interpellé le Président de la République Emmanuel Macron à ce sujet. Il souhaite qu'il proclame la journée nationale de la plantation d'arbres. Il a même déjà programmé la date : ce sera du 22 au 29 novembre 2020. 



 

 

 

Sur le même sujet

Les + Lus