"Pour donner le bain à la petite je dois chauffer l'eau dans une casserole" : depuis deux mois, des habitants privés d'eau chaude à Montpellier

À l'approche de l'hiver, les habitants de la résidence "Avant-première", dans le quartier des Cévennes de Montpellier sont toujours privés d'eau chaude. Une panne de chaudière qui dure depuis déjà deux mois mais dont les dysfonctionnement avaient déjà commencé il y a presque un an.

Depuis bientôt un an, les habitants de la résidence "Avant-première", située dans le quartier des Cévennes à Montpellier, n'ont plus d'accès régulier à l'eau chaude.

Une situation qui agace résidents et copropriété, pris dans une bataille judiciaire avec le promoteur immobilier. D'autant plus que le mercure commence doucement à chuter en ce début novembre, rendant les douches froides difficiles à concevoir pour les locataires.

Des dysfonctionnements depuis 8 ans

Il y avait pourtant des signes avant-coureurs à cette panne de chaudière. Sonia vit dans la résidence "Avant-première" depuis huit ans. La jeune maman explique que depuis son arrivée, "des plombiers passent tous les mois pour des problèmes de chaudière et de circulation d'eau."

"Des plombiers passent tous les mois pour des problèmes de chaudière et de circulation d'eau."

Sonia, locataire

Alors évidemment, lorsque l'eau chaude a commencé à se faire rare il y a dix mois, la résidente n'a pas été surprise. "Un coup elle était chaude, un coup elle était glacée, un coup elle était tiède, on jouait avec les températures pour pouvoir se laver... Mais là ça fait deux mois qu'on n'a plus du tout d'eau chaude."

Pour pouvoir se laver, Sonia doit effectuer quotidiennement les 45 minutes de route qui la séparent de chez ses parents. Une situation contraignante, d'autant plus que la Montpellieraine est maman d'un bébé âgé de seulement quelques mois. Une seule solution : "pour donner le bain à la petite je dois chauffer l'eau dans une casserole", expose-t-elle, désabusée.

Travaux d'urgence

Contactée, l'agence immobilière Nexity qui gère la résidence indique que des réparations "pansement" ont été régulièrement effectuées ces dernières années, attestant d'un problème de fond dans le système de chaufferie. "Vu la récurrence du problème, l'assemblée générale de copropriété a décidé de faire appel à un bureau d'experts extérieurs il y a maintenant deux ans", contextualise Yvan Poirier, directeur d'agence à Montpellier.

Le rapport d'expertise, rendu en avril 2021, révèle que l'intégralité de la production d'eau de l'immeuble est en fait défaillante. La copropriété demande alors la prise en charge des travaux par leur assureur, qui refuse. "Nous avons contesté cette décision mais sans résultat."

Une expertise judiciaire menée ce vendredi 3 novembre autorise finalement le Syndic à engager des travaux d'urgence, qui devraient être réalisés dans le courant de la semaine prochaine. Un retour à la normale est donc prévu vers le week-end du 17 au 18 novembre. Reste à espérer que ces travaux soient effectivement les derniers pour les locataires du quartier des Cévennes.